Publié

F1GP d'Italie - Le Grand Prix en bref (ENCADRE)

Grand Prix d'Italie, 12e manche (sur 19) de la saison 2015 en Championnat du monde de Formule 1, couru dimanche sur l'Autodrome de Monza, près de Milan:

Distance: 53 tours de 5,793 km soit 306,720 km

Temps: ensoleillé (23°C dans l'air, 34°C sur la piste dimanche au départ)

Spectateurs (payants): 150.000 pour tout le week-end, dont 86.000 dimanche, 43.000 samedi et 21.000 vendredi ( 5.500 invités/personnel).

Meilleur temps absolu des qualifications: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:23.383 en Q2 (moyenne: 250,109 km/h)

Pole position: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:23.397 en Q3 (moyenne: 250,067 km/h)

Grille de départ:

1re ligne: Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) - Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari)

2e ligne: Sebastian Vettel (GER/Ferrari) - Nico Rosberg (GER/Mercedes)

Podium:

1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)

2. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) à 25.042

3. Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes) à 47.635

Meilleur tour en course:

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:26.672 au 48e tour (moyenne: 240,617 km/h)

Leader: Hamilton du 1er tour à l'arrivée

Championnats du monde:

Pilotes: 1. Hamilton (GBR), 252 pts; 2. Rosberg (GER), 199 pts; 3. Vettel (GER), 178 pts; 4. Massa (BRA), 97 pts; 5. Räikkönen (FIN), 92 pts; 6. Bottas (FIN), 91 pts; etc.

Constructeurs: 1. Mercedes-AMG, 451 pts; 2. Ferrari, 270 pts; 3. Williams, 188 pts; 4. Red Bull, 113 pts; 5. Force India, 63 pts; 6. Lotus, 50 pts; 7. Toro Rosso, 35 pts; 8. Sauber, 25 pts; 9. McLaren-Honda, 17 pts.

La course: septième victoire de la saison pour Hamilton, parti en pole position pour la 11e fois en 12 courses de 2015 et auteur d'un nouveau sans-faute, en menant de bout en bout, grâce aussi à un nouveau moteur, plus puissant, qui l'a rendu intouchable pendant tout le week-end: meilleur temps des trois séances d'essais libres, des qualifications, et meilleur tour en course. Rosberg a dû changer de moteur samedi, en a utilisé une ancienne version et a pris le départ sur la 2e ligne. Il a longtemps été 5e puis est revenu en fin de course dans le sillage de Vettel, alors 2e, mais son moteur a cassé à trois tours de l'arrivée. Derrière Hamilton, intouchable, Vettel n'a jamais été inquiété et est monté sur son 8e podium en 12 courses. Son coéquipier Räikkönen, après avoir raté son départ sur la 1re ligne et pointé 18e au premier tour, a réussi une belle remontée jusqu'à la 5e place, derrière les deux Williams de Massa, qui ont complété le podium, et Bottas, qui n'a pas réussi à doubler son coéquipier en fin de course, malgré des pneus plus frais. La plupart des pilotes n'ont fait qu'un seul arrêt pour changer de pneus. La pression trop basse du pneu arrière gauche d'Hamilton, mesurée cinq minutes avant le départ, a donné lieu à une enquête des commissaires juste après l'arrivée, mais le résultat a finalement été validé vers 18h00 par la direction de course. C'est la 40e victoire d'Hamilton en F1 et il creuse encore l'écart sur Rosberg (53 points) dans la perspective d'un 3e titre mondial de plus en plus probable, à sept manches de la fin de saison.

Prochain GP: Singapour, le 20 septembre, en nocturne.

dlo/dmk

(AFP)

Ton opinion