Publié

AutoGP de Bahreïn: Hamilton devant Rosberg, les Flèches d'Argent assurent le spectacle (PAPIER GENERAL)

Par Daniel ORTELLI MANAMA, 06 avr 2014 (AFP) - Les Flèches d'Argent de Lewis Hamilton, 1er, et Nico Rosberg, 2e, ont donné un récital à couper le souffle, dimanche au Grand Prix de Bahreïn de Formule 1 en nocturne, conclu par un nouveau doublé Mercedes et même un triplé des moteurs allemands.

Cette nouvelle démonstration de l'écurie Mercedes-AMG, une semaine après le doublé du GP de Malaisie, dans le même ordre, a en effet été complétée par la 3e place du Mexicain Sergio Pérez (Force India-Mercedes). Ce n'est que le deuxième podium d'une monoplace indienne, cinq ans après celui du GP de Belgique 2009. C'est aussi la troisième victoire de l'écurie Mercedes-AMG en trois courses, puisque Rosberg avait gagné en Australie en ouverture de saison. Le pilote allemand, qui a tout tenté pour ravir la victoire à Hamilton, conserve la tête du championnat du monde, une belle consolation. "J'ai horreur de finir deuxième derrière Lewis, mais c'était peut-être la course la plus excitante de ma carrière", a dit Rosberg après le podium, lui qui a chaleureusement congratulé, dès sa sortie du cockpit, son meilleur ami dans le paddock. Les deux compères, qui s'affrontent depuis leurs débuts en karting, ont respecté à la lettre la seule consigne de leur équipe: "ramener les deux voitures à bon port". C'est exactement ce qu'ils ont fait, avec la manière, sans faire la moindre faute, en se bagarrant en tête et donc en "assurant le spectacle", comme ils l'avaient promis samedi. De quoi marquer avec panache le 900e Grand Prix disputé depuis la création du Championnat du monde de F1, en 1950, par quelques illuminés passionnés de sport automobile. Partis en première ligne, les deux pilotes Mercedes ont mené la danse lors des 57 tours de cette course disputée pour la première fois en nocturne, à la lueur des projecteurs, pour fêter le 10e anniversaire de l'édition inaugurale remporté en 2004 par Michael Schumacher (Ferrari). Le septuple champion du monde allemand, qui commence à sortir du coma à l'hôpital de Grenoble, trois mois après son accident de ski, aurait apprécié cette course intense, menée à un rythme d'enfer par les deux pilotes Mercedes-AMG, l'écurie dans laquelle il a terminé sa carrière, en 2012. Cette 24e victoire d'Hamilton, champion du monde 2008 chez McLaren, conclut en fanfare un nouveau week-end parfait pour la marque à l'étoile, dans la foulée d'essais hivernaux dominés de bout en bout par les moteurs allemands répartis cette saison dans quatre écuries. Même une brève sortie de la voiture de sécurité, du 42e au 46e tour, suite à un harponnage de la Sauber d'Esteban Gutiérrez par la Lotus de Pastor Maldonado, qui ressortait des stands, n'a pu enrayer la marche triomphale des pilotes équipés de moteurs Mercedes. Le motoriste allemand place six monoplaces dans le Top 8, en comptant aussi l'autre Force India de Nico Hülkenberg, 5e, et les deux Williams du Brésilien Felipe Massa (7e) et du Finlandais Valtteri Bottas (8e). Les Red Bull sauvent l'honneur de Renault avec la 4e place de Daniel Ricciardo et la 6e de Sebastian Vettel, tandis que Ferrari grappille les derniers points en jeu à Sakhir avec la 9e place de Fernando Alonso et la 10e de Kimi Räikkönen. dlo/ig

(AFP)

Votre opinion