Publié

AutoGP de Malaisie - Déclarations d'Hamilton et Rosberg

Sepang (Malaisie), 29 mars 2015 (AFP) - Lewis Hamilton (GBR/Mercedes), 2e de la course, leader du championnat: "Bravo à Sebastian (Vettel) et à Ferrari, ils ont fait un travail incroyable.

Une deuxième place n'est jamais décevante et j'ai donné tout ce que je pouvais. Nous savions qu'en venant ici ils (Ferrari) avaient une excellente voiture. Ils étaient juste trop rapides pour nous aujourd'hui. C'est bon pour la F1 d'avoir un autre vainqueur. Nous allons revenir en tant qu'équipe et travailler dans les domaines où nous avons perdu du temps. Je ne peux pas dire si nous avons commis une erreur en rentrant au stand (en début de course, lors de la neutralisation au 4e tour, ndlr), je ne m'attendais pas à ce que si peu de pilotes fassent de même. Il faut maintenant regarder avec les ingénieurs si nous aurions pu faire mieux. Vettel est à trois points de moi, il va falloir travailler dur. Je ne sais s'il y aurait eu une différence si j'étais resté en piste comme Vettel (en référence à la stratégie choisie par l'Allemand, lors de la neutralisation du 4e tour, ndlr). Ils étaient probablement aussi bons, voire même un peu meilleurs dans la gestion de la dégradation de leurs pneus, donc cela aurait finalement été très serré. J'ai lutté toute la course avec l'équilibre de ma voiture, beaucoup de sous-virage (glissade du train avant, ndlr) et je ne pouvais pas gérer mes pneus correctement. Quand nous avons chaussé les pneus médium, la voiture était bonne, voire meilleure, j'ai donc pu être un peu plus consistant pour réduire l'écart. On m'a dit à la radio que ça n'allait pas être ce train de pneus et nous avons chaussé les autres, dont je savais que ça n'allait pas être le choix de gommes idéal. J'ai fait du mieux que je pouvais, je pense que l'équipe a fait les meilleurs choix possibles aujourd'hui et nous allons analyser tout ça ce soir." Nico Rosberg (GER/Mercedes), 3e: "Tout ce que je peux dire, c'est que Ferrari a gagné. C'était difficile ici, je suis sûr que nous avons fait du bon travail et nous serons de retour pour la prochaine course. Le plan initial avant la course était que si la voiture de sécurité sortait dans ce tour, alors nous choisirions de rentrer. Nous sommes tombés de la 3e à la 9e place après ce premier arrêt car de nombreux pilotes du milieu de grille ont choisi de suivre Vettel en restant en piste. Nous n'attendions pas grand chose sur le choix de rester dehors et nous ne nous attentions pas non plus à perdre du temps pendant notre arrêt. Les problèmes sont venus de là. Et ensuite, dépasser d'autres voitures dans le peloton est devenu vraiment difficile et a causé beaucoup de dégradation sur les pneus. J'ai essayé de me battre autant que possible pour rattraper Lewis mais je ne pouvais pas. J'ai beaucoup perdu à partir de cet arrêt mais je suis ravi de finir tout près de Lewis." str/dlo/jgu

(AFP)

Votre opinion