Publié

AutoGP de Malaisie: Räikkönen veut confirmer, McLaren souhaite réagir (PRESENTATION)

Par Daniel ORTELLI sepang (Malaisie), 20 mars 2013 (AFP) - Le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus), vainqueur du Grand Prix d'Australie en ouverture de la saison de Formule 1, veut enchaîner par un autre bon résultat dimanche au GP de Malaisie, où l'écurie McLaren, décevante à Melbourne, tentera de réagir.

Fernando Alonso (Ferrari) et Sebastian Vettel (Red Bull), triple champion du monde en titre, ont bien entamé 2013, sur le podium de Melbourne. Mais pas aussi bien que le très populaire "Iceman", de moins en moins glacial et même carrément chaud lors de ce Grand Prix qu'il a entamé sur la 4e ligne de la grille de départ, puis dominé de la tête et des épaules. L'Espagnol, parti 5e, a été très bon en course et l'Allemand, intouchable en qualifications, a assuré les points quand il s'est rendu compte que sa nouvelle RB9 dégradait trop ses pneus, ce qui l'a obligé à s'arrêter trois fois au stand, comme Alonso. Les duellistes du championnat 2012 vont tenter de prendre leur revanche dimanche à Sepang, sur ce circuit malaisien où le pilote Ferrari, déjà victorieux en 2005 et 2007, avait remporté l'an dernier une course épique interrompue par un orage tropical. Et où Vettel n'a gagné "que" deux fois, en 2010 et 2011. Räikkönen aussi a déjà gagné à Sepang, en 2003, dans une McLaren, puis il a récidivé en 2008, dans une Ferrari: "Ca fait plaisir de retourner là où tout a commencé, par ma première victoire en F1. Je m'en souviendrai toujours, mais ce n'est pas pour autant le circuit le plus important pour moi. C'est surtout un circuit que j'apprécie beaucoup, car c'est toujours un grand défi, en début de saison, à cause de la chaleur et de la pluie". Sur un "circuit permanent", moins atypique que la piste temporaire en ville de l'Albert Park, le Finlandais, tout comme ses compères Vettel et Alonso qu'il a impressionnés en Australie, va avoir une kyrielle d'adversaires à écarter de son chemin à Sepang. A commencer par Mercedes-AMG, qui a aussi marqué les esprits à Melbourne. Déjà très performantes à Barcelone, à la fin des essais hivernaux, les Flèches d'Argent de Lewis Hamilton et Nico Rosberg semblent au point, et l'Allemand a de bons souvenirs à Sepang: "C'est là que j'ai fait mon premier podium pour Mercedes, début 2010. Et c'est l'un de mes circuits préférés, parce qu'il y a de tout, des virages lents et des courbes rapides, un bon mélange". L'arrivée du champion du monde 2008 a redonné un coup de fouet à toute l'écurie allemande où son expérience et son enthousiasme font merveille: "Je suis très fier de tout le travail que l'équipe a fait jusqu'à maintenant et je sais que les gars continuent à travailler très dur à l'usine en Angleterre", souligne Hamilton. "J'espère qu'on va capitaliser sur nos progrès de Melbourne", ajoute le Britannique, 5e de sa première course dans une Mercedes, après six saisons chez McLaren. Serein, sûr de son choix, Lewis a passé un long moment samedi dans le véhicule de réception de son ancienne équipe, qui a très mal entamé l'après-Hamilton. Jenson Button 9e, sur un circuit où il avait gagné trois fois en quatre ans, Sergio Pérez 11e et donc hors des points, McLaren a souffert le martyre à Melbourne et personne ne s'est caché derrière des excuses faciles. "Nous avons du pain sur la planche", a admis Martin Whitmarsh, le Team Principal de l'écurie anglaise. Ca commence vendredi à Sepang. dlo/gf/bm

(AFP)

Votre opinion