Publié

motoGP de Valence - Jorge Lorenzo en pole, Rossi fébrile ? (COMPTE RENDU-ACTUALISATION)

Valence (Espagne), 7 nov 2015 (AFP) - L'Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) s'élancera en pole position dimanche au Grand Prix de Valence, alors que son coéquipier et dernier rival pour le titre, Valentino Rossi, victime d'une chute lors des qualifications partira commé prévu du fond de la grille.

"Je n'ai rien, c'est le principal", a déclaré Rossi qui reconnait "avoir fait une petite erreur, sans importance puisque de toute façon je devais partir le dernier! Nous devons régler nos soucis d'adhérence et un abaissement des températures demain pourrait me permetrre d'aller plus vite", a-t-il dit.

Sanctionné après son accrochage avec Marquez (Honda) au Grand Prix de Malaisie, et donc relégué, réglementairement, en dernière position sur la grille de départ, Rossi n'avait en effet a priori aucune pression lors des qualifications samedi.

A 24 heures de la fin d'une longue saison, dont l'issue demeure toujours incertaine, il a pourtant chuté, certes sans gravité, en fin de séance, alors qu'il était crédité du 12e et dernier temps de la Q2.

Jorge Lorenzo, n'a lui en revanche pas tremblé, s'offrant, avec la manière, la pole position en pulvérisant le record de la piste détenu depuis 2013 par Marc Marquez.

"C'est probablement le meilleur tour de qualification de ma carrière", a déclaré Lorenzo "fier" de sa performance.

La star italienne, qui possède 7 points d'avance sur Lorenzo avant cette dernière course, peut ceindre une dixième couronne mondiale dimanche à Valence, même en terminant deuxième derrière Lorenzo.

Sauf qu'en s'élançant de la 9e ligne de départ, à la 26e et dernière position, il devra remonter 25 places, et dépasser neuf Espagnols probablement survoltés devant près de 200.000 spectateurs attendus. En partant de si loin sur ce petit circuit étroit où les possibilités de doubler sont limitées, la tâche ne sera pas si simple.

Si doubler une quinzaine de concurrents -la plupart sont des "Open" réputées moins puissantes- semble réalisable, entrer dans le top 10 devrait s'avérer autrement plus compliqué.

D'autant que Lorenzo a laissé clairement voir ses intentions reléguant Marc Marquez, le double champion du monde en titre et Dani Pedrosa, en net regain de forme à une demi-seconde.

Les deux pilotes Honda devraient néanmoins avoir un rôle majeur à jouer au cours de la course, en interférant dans les possibilités de sacre de Rossi au fur et à mesure de sa remontée. "Si Jorge est en tête et que je reviens sur lui je tenterais de le passer s'il y a le moindre espace", a prévenu Marquez. "En revanche, si le risque est trop grand je m'abstiendrais", a-t-il ajouté.

Les Ducati, qui semblaient également pouvoir jouer un rôle majeur après la démonstration d'Andrea Iannone, en troisième session libre, ont finalement été distancées de plus d'une seconde en qualification et n'occupent que la 3e ligne.

En deuxième ligne, Cal Crutchlow (Honda) et Aleix Espargaro (Suzuki) ne devraient pas non plus faciliter la remontée de Rossi.

En Moto2, Tito Rabat, qui relève de blessure, a signé la 3e pole de sa saison, qui l'a vu perdre son titre mondial 2014 au bénéfice du Français Johann Zarco. Celui-ci partira à ses côtés pour la dernière manche de la saison, avec l'Espagnol Alex Rins, qui ne dispose que de huit points d'avance sur Rabat pour le titre honorifique de vice-champion du monde.

Le Britannique Danny Kent, qui doit marquer un point dimanche pour être sacré champion du monde, a par contre réalisé une contre-performance en signant le 18e temps des qualifications (6e ligne). Son dernier concurrent pour le titre, le Portugais Miguel Oliveira partira lui de la deuxième ligne.

syd/cto/ol/RR/dhe

(AFP)

Ton opinion