05.06.2015 à 20:30

F1GP du Canada - Essais libres: Hamilton commence bien et finit mal (PAPIER GENERAL)

Par Daniel ORTELLI Montréal, 5 juin 2015 (AFP) - Lewis Hamilton (Mercedes) a réussi le meilleur temps cumulé des deux séances d'essais libres du Grand Prix du Canada de Formule 1, vendredi, puis il est parti à la faute dans la 2e séance, tout droit dans les pneus, sur la piste mouillée du Circuit Gilles-Villeneuve à Montréal.

Le champion du monde en titre, qui a déjà gagné trois fois au Canada, a d'abord devancé de quatre dixièmes de seconde son coéquipier Nico Rosberg le matin en première séance. Le vice-champion du monde allemand a devancé le Français Romain Grosjean (Lotus), qui s'est rappelé au bon souvenir des fans québécois, sur un circuit où il avait obtenu, en 2012, l'un des deux meilleurs résultats de sa carrière: 2e, comme l'année suivante à Austin (Texas). Le Franco-Suisse a bien profité de la puissance de son moteur Mercedes, sur un circuit non-permanent utilisé le reste de l'année par des vélos et des patins à roulette, où 70% du tour se parcourt à plein régime, à 300 km/h, sur les longues lignes droites de l'Ile Notre-Dame, au milieu du fleuve Saint-Laurent. Autre surprise du matin, grâce aussi à un moteur allemand, Nico Hülkenberg a réussi à hisser sa Force India au 4e rang, sur une piste qui allait beaucoup évoluer au cours du week-end, et pas seulement à cause de la météo. La météo, justement: un véritable déluge tropical s'est abattu sur le circuit à mi-séance, l'après-midi, mais Mercedes avait déjà fait l'essentiel, grâce à son double champion du monde anglais. Hamilton a passé des pneus super-tendres et a été le seul à passer sous la barre de la minute et 16 secondes au tour: 1:15.988 très exactement, en bouclant 22 tours. Son 22e et dernier tour a été le dernier de la journée, car il l'a terminé tout droit dans le mur de pneus, malgré ses pneus intermédiaires, victime d'un "aquaplanage" digne d'un conducteur du dimanche sur l'autoroute du soleil, quand il pleut beaucoup et qu'il est surpris. Lewis est sorti de sa Mercedes, a salué la foule, puis il est rentré à son stand. Hamilton a devancé les deux Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen, de trois dixièmes, alors que Rosberg a signé le 4e chrono de l'après-midi, à quatre dixièmes de son coéquipier. Il a fait un peu mieux que quatre autres voitures équipées du même moteur allemand, les deux Lotus et les deux Williams. Les deux Red Bull à moteur Renault de Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo, vainqueur l'an dernier à Montréal de son premier GP de F1, ont complété le Top 10, à une grosse seconde d'Hamilton. Un moindre mal et même un léger motif d'espoir au cas où la course de dimanche serait un peu agitée, comme souvent au Canada. Hamilton, qui a déjà gagné trois GP en 2015 (Australie, Chine, Bahreïn), devance Rosberg de 10 points au classement pilotes (126 à 116). La météo locale a prévu que les qualifications de samedi et la course de dimanche se disputeraient en plein soleil, sur une piste sèche. A priori. dlo/tba

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!