Publié

F1GP du Canada: le Grand Prix 2014 en bref (ENCADRE)

Grand Prix du Canada, 7e manche (sur 19) de l'édition 2014 du Championnat du monde de Formule 1, couru le dimanche 8 juin (20h00, 18h00 GMT) sur le circuit Gilles-Villeneuve (4,361 km), à Montréal: Distance: 70 tours de 4,361 km soit 305,270 km Temps: ensoleillé et très chaud (50°C sur la piste au moment du départ) Meilleur temps absolu des qualifications: Nico Rosberg (GER/Mercedes) 1:14.874 en Q3 (moyenne: 209,680 km/h) Pole position: idem Grille de départ: 1re ligne: Nico Rosberg (GER/Mercedes) - Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 2e ligne: Sebastian Vettel (GER/Red Bull) - Valtteri Bottas (FIN/Williams) Podium: 1.

Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-Renault) les 305,270 km en 1h39:12.830 (moyenne: 184,613 km/h) 2. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 4.236 3. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) à 5.247 Meilleur tour en course: Felipe Massa (Williams-Mercedes), 1:18.504 au 58e tour (moyenne: 199,985 km/h) Leaders successifs: Rosberg du 1er au 17e tour, Hamilton au 18e tour, Rosberg du 19e au 43e tour, Hamilton du 44e au 45e tour, Massa du 46e au 47e tour, Rosberg du 48e au 67e tour, Ricciardo du 68e tour à l'arrivée. Championnats du monde: Pilotes: 1. Rosberg (GER), 140 pts; 2. Hamilton (GBR), 118 pts; 3. Ricciardo (AUS), 79 pts; 4. Alonso (ESP), 69 pts; 5. Vettel (GER), 60 pts; 6. Hülkenberg (GER), 57 pts; etc. Constructeurs: 1. Mercedes-AMG, 258 pts; 2. Red Bull, 139 pts; 3. Ferrari, 87 pts; 4. Force India, 77 pts; 5. McLaren, 66 pts; 6. Williams, 58 pts; 7. Toro Rosso, 12 pts; 8. Lotus, 8 pts; 9. Marussia, 2 pts. La course: première victoire de Ricciardo, à 24 ans, au terme d'un GP à rebondissements, entamé sous le régime des drapeaux jaunes à cause d'un accrochage spectaculaire entre Chilton et Bianchi dès le départ, et terminé aussi au ralenti, derrière la voiture de sécurité, à cause d'un énorme accident de Massa et Pérez, qui luttaient pour la 3e place, au 69e et avant-dernier tour. En tête, Rosberg, parti en pole position, a longtemps cru à sa 3e victoire de la saison mais a dû céder à trois tours de l'arrivée face à Ricciardo, qui a bien profité des problèmes de puissance moteur et de freins des deux Mercedes. Hamilton a abandonné pour la 2e fois de la saison, alors qu'il tentait de dépasser son coéquipier, et Rosberg a fini à l'agonie avec une monoplace blessée et donc redevenue normale, au niveau de ses rivales. Le carton Massa-Pérez de l'avant-dernier tour permet à Vettel de monter sur le podium avec son jeune coéquipier, grâce aussi à un moteur Renault qui permet à Red Bull d'enrayer la série victorieuse des Mercedes en 2014. Button, qui finit au pied du podium, et Hülkenberg, encore une fois 5e, ont bien profité eux aussi de leur moteur allemand. Rosberg n'a pas tout perdu, car il compte désormais 22 points d'avance (140-118), soit presque l'équivalent d'une victoire, sur son rival le plus dangereux, Hamilton. dlo/chc

(AFP)

Ton opinion