Publié

AutoGP du Japon - Déclarations de Rosberg et Vettel

Nico Rosberg (GER/Mercedes), 2e de la course et du championnat: "Lewis (Hamilton) a juste pris un meilleur départ, bien joué.

Le virage 1 a donné lieu à une belle bagarre et au niveau du 2e virage il a réussi à prendre l'intérieur et à y rester. C'est là que j'ai perdu la course. Je suis content de ma remontée (il était 4e en début de course, ndlr) et de la performance de l'équipe après Singapour, car je ne pouvais pas accepter une 4e place. L'écart au championnat (avec Hamilton) n'est pas idéal. Ca se présente mal, c'est sûr. Il fallait absolument que je gagne aujourd'hui, c'était important mais ça n'a pas marché, donc il faudra que j'essaie de gagner la prochaine fois. Notre voiture est de retour au meilleur niveau et c'est rassurant après Singapour. Surtout en qualifications, où c'est un réel plaisir de la piloter. Elle est comme sur des rails."

Sebastian Vettel (GER/Ferrari), 3e de la course et du championnat, 10e podium en 2015: "C'est super de revenir sur le podium ici (Vettel a gagné 4 fois à Suzuka, ndlr). Je pense que c'est ma course préférée. J'adore le circuit, j'adore les fans. Je n'ai pas eu un trophée plus gros aujourd'hui, malheureusement... Nous avons essayé. C'était intéressant de voir ces deux-là (Hamilton et Rosberg) se battre au premier virage mais, dans l'ensemble, je suis très content de ma course. Nous allons dans la bonne direction. Nous savions cette saison que ces deux pilotes seraient difficiles à battre mais je pense que nous sommes vraiment meilleurs que ce que les gens attendaient. J'ai été surpris par le tour carrément magique qu'a fait Nico (Rosberg, après son 2e changement de pneus). Quand on est arrivés ensemble dans le virage 1, il était mieux que moi et je le savais, car il était très vite revenu sur moi. J'aurais peut-être dû m'arrêter un tour plus tôt et il aurait eu plus de mal à me dépasser. La manière dont Lewis (Hamilton) s'est échappé en tête, ça montre aussi qu'ils avaient un peu plus de vitesse que nous ce week-end. C'est quand même une bonne journée car vendredi ne s'était pas très bien passé pour nous, ni même samedi matin. Finalement, on a fait de bonnes qualifs et un autre podium. Au championnat, rien n'est jamais terminé, donc il y a toujours une chance. Quel pilote serais-je si je n'y croyais plus? Je sais que c'est difficile car notre rival est très fort, meilleur que nous, et que ce n'est pas évident de renverser la tendance quand on est derrière. Mais il faut continuer à y croire, à faire le maximum et, le reste, ça dépend d'eux, pas de nous."

Propos recueillis sur le podium et en conférence de presse.

dlo/pel

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!