09.10.2013 à 12:47

AutoGP du Japon - Le Grand Prix 2012 en bref (ENCADRE)

Grand Prix du Japon, 15e des 20 manches de l'édition 2012 du Championnat du monde de Formule 1, couru le dimanche 7 octobre sur le circuit de Suzuka (5,807 km).

Distance: 53 tours de 5,807 km, soit 307,471 km Temps: chaud et ensoleillé Meilleur temps absolu des qualifications: Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault), 1:30.839 en Q3 (moyenne: 230,135 km/h) Pole position: idem Grille de départ: 1re ligne: Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) - Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) 2e ligne: Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari) - Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) Podium: 1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault), les 53 tours (307,471 km) en 1 h 28:56.242 (moyenne: 207,430 km/h) 2. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 20.639 3. Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari) 24.538 Meilleur tour en course: Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault), 1:35.774 au 52e tour (moyenne: 218,276 km/h) Leader: Vettel, du 1er tour à l'arrivée Championnats du monde: Pilotes: 1. Alonso (ESP) 194 pts; 2. Vettel (GER) 190 pts; 3. Räikkönen (FIN) 157 pts; 4. Hamilton (GBR) 152 pts; ; 5. Webber (AUS) 134 pts; 6. Button (GBR) 131 pts; 7. Rosberg (GER) 93 pts; 8. Grosjean (FRA) 82 pts; 9. Massa (BRA), 69 pts; 10. Pérez (MEX) 66 pts; 11. Kobayashi (JPN), 50 pts; etc. Constructeurs: 1. Red Bull 324 pts; 2. McLaren 283 pts; 3. Ferrari 263 pts; 4. Lotus 239 pts; 5. Mercedes 136 pts; 6. Sauber 116 pts; 7. Force India 81 pts; 8. Williams 58 pts; 9. Toro Rosso 15 pts. La course: 24e victoire en F1 de Vettel, parti de la pole position et leader de bout en bout, et 3e succès de la saison après Bahreïn et Singapour. Vettel, dans une Red Bull qu'il a ensuite décrite comme "parfaite", n'a jamais été menacé par ses poursuivants et a même signé le meilleur tour en course au 52e et avant-dernier tour, ce qui a incité son équipe à lui demander, par radio, de se calmer dans le dernier tour, en lui expliquant qu'il avait "beaucoup à perdre". Après une neutralisation de deux tours, du 1er au 3e tour, provoquée par la sortie de piste d'Alonso après un accrochage au départ avec Räikkönen, Vettel a eu la voie libre, la seule bagarre intéressante se situant pour les autres marches du podium. Massa a pris un très bon départ, qui lui a permis de passer de la 10e place sur la grille à la 4e place en début de course. Puis, en faisant durer ses pneus plus longtemps que Kobayashi et Button, il a pris la 2e place, mais très loin de Vettel. Le Brésilien a ainsi signé son premier podium depuis la Corée du Sud 2010. En fin de course, Button est revenu sur Kobayashi, mais trop tard, et a échoué à une demi-seconde du podium, le premier pour "Koba" en F1, le 3e d'un Japonais en F1 et le 4e pour Sauber cette saison, après les trois podiums de Pérez. L'autre incident notable a été, au départ, un accrochage entre Webber, parti de la 1re ligne, et Grosjean, parti de la 2e ligne, qui a suscité la fureur de l'Australien et incité Grosjean à lui faire des excuses. Au championnat pilotes, Vettel est revenu à quatre points d'Alonso, toujours leader, et Räikkönen, 6e et encore dans les points à Suzuka, a conservé sa 3e place. Statu quo en tête du classement constructeurs, avec toujours Red Bull devant McLaren. dlo/ig

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!