Moto2: GP du Japon: superbe victoire de Lüthi
Actualisé

Moto2GP du Japon: superbe victoire de Lüthi

Le Bernois a remporté le GP du Japon Moto2 après avoir mené la course d'un bout à l'autre.

Thomas Lüthi (Kalex) s'est montré irrésistible à Motegi au Grand Prix du Japon. (Samedi 15 octobre 2016)

Thomas Lüthi (Kalex) s'est montré irrésistible à Motegi au Grand Prix du Japon. (Samedi 15 octobre 2016)

Keystone

Thomas Lüthi (Kalex) s'est montré irrésistible à Motegi: le Bernois a remporté le GP du Japon Moto2 après avoir mené la course d'un bout à l'autre. C'est tout simplement génial!

Déjà très à l'aise depuis le début du week-end, Lüthi a réussi à concrétiser ses bonnes sensations. Il a bondi en tête dès le départ et a rapidement creusé un petit écart sur ses poursuivants. Mais dès la mi-course, Johann Zarco (Kalex) s'est rapproché de lui à moins d'une seconde, sans pouvoir cependant l'attaquer.

Cette victoire est la 13e de sa longue carrière, et la troisième de la saison après le Qatar et la Grande-Bretagne. Il n'avait jamais gagné autant de courses en une saison depuis son titre mondial 125cm3 en 2005, quand il avait signé quatre succès.

Cerise sur le gâteau, le pilote suisse s'empare du 3e rang du championnat. Zarco mène avec 222 points devant Alex Rins (201) et Lüthi (179).

Grosse pression

Le circuit de Motegi, qui favorise les gros freineurs, convient bien au Suisse. Il s'y était déjà imposé en 2014. «J'ai essayé de prendre la course de manière détendue. Vers la fin, je savais que Zarco revenait fort. Cétait difficile à gérer, j'avais beaucoup de pression», a déclaré le vainqueur, tout sourire.

Côté suisse, le Zurichois Jesko Raffin (Kalex) a pris la 17e place alors que le Fribourgeois Robin Mulhauser (Kalex) a rapidement été éliminé.

Marquez titré

Marc Marquez (Honda) a fait coup double à Motegi. Le prodige espagnol a gagné la course MotoGP et s'est ainsi assuré du titre de champion du monde de la catégorie-reine.

Largement leader du championnat avant le départ, Marquez s'est rapidement porté en tête. Ses deux derniers rivaux, les pilotes d'usine Yamaha Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, sont ensuite tombés en essayant de suivre le rythme du leader.

Marquez, qui a signé son cinquième succès de la saison, a confirmé qu'il ne s'y attendait pas. «Quand j'ai vu Rossi par terre, j'ai attaqué fort pour gagner cette course» a-t-il expliqué, se disant «stupéfait» d'apprendre par la suite la chute de Lorenzo, champion 2015.

Marquez a ainsi conquis ainsi un 55e succès, le 29e en MotoGP. C'est le cinquième titre mondial de sa carrière après ceux obtenus en 2010 (125 cm3), 2012 (Moto2), 2013 et 2014 (MotoGP).

Derrière le vainqueur, le podium a été complété par Andrea Dovizioso (Ducati) et Maverick Vinales (Suzuki).

L'Italien Enea Bastianini (Honda) s'est imposé en Moto3 et s'est emparé de la deuxième place du championnat. Bastianini (18 ans) a signé le 2e succès de sa carrière, le premier cette année.

Il a devancé de 0''017 le champion du monde en titre Brad Binder (KTM) qui avait mené toute la course jusqu'au dernier tour.

(ats)

Votre opinion