Football - Grâce à Iheanacho, Leicester conforte sa 3e place
Publié

FootballGrâce à Iheanacho, Leicester conforte sa 3e place

Le Nigérian a marqué et réalisé une passe décisive pour la victoire contre Crystal Palace.

Kelechi Iheanacho a fait mal à Crystal Palace.

Kelechi Iheanacho a fait mal à Crystal Palace.

AFP

Grâce à un but et une passe décisive du Nigérian Kelechi Iheanacho, Leicester a consolidé sa place sur le podium en battant lundi Crystal Palace (2-1) lors de la 33e journée de Premier League. Avec 62 points, les Foxes se retrouvent hors de portée immédiate de Chelsea, 4e avec 58 unités, mais encore à cinq longueurs de Manchester United, 2e.

Crystal Palace, 13e avec 11 points d’avance sur la zone rouge, n’a plus grand-chose à craindre, mais regrettera tout de même de repartir bredouille de ce match. Les Eagles ont ouvert le score grâce à un but de l’inévitable Wilfried Zaha qui a profité d’une belle ouverture d’Eberechi Eze et du mauvais alignement de la défense des bleus pour aller tromper Kasper Schmeichel (0-1, 12e).

Avec un James Maddison revenu au jeu mais pas encore à son niveau et un Jamie Vardy qui n’a toujours pas retrouvé son réalisme, les Foxes s’en sont une nouvelle fois remis à un Iheanacho très en verve.

Succès mérité

L’attaquant, qui a été décisif lors de huit de ses neuf derniers matches toutes compétitions confondues, a porté ses statistiques sur cette période à 12 buts et 2 passes décisives.

Il a d’abord très intelligemment trouvé en retrait le latéral Belge Timothy Castagne pour l’égalisation (1-1, 50e), avant d’envoyer un missile sous la barre de Vincente Guatia qui n’avait même pas levé les bras, après un beau travail dans la surface (2-1, 80e).

Plus offensif que son adversaire, Leicester a mérité son succès, mais devra tout de même corriger ses errements dans l’alignement défensif et l’agressivité sur le porteur du ballon s’il veut éviter des déconvenues.

À la 55e minute, Jairo Riedewald s’est ainsi présenté seul face à Schmeichel, mais il a préféré chercher Christian Benteke sur sa droite, pour voir Jonny Evans effectuer un superbe retour défensif et tacler en corner la balle que le Belge n’a plus eu qu’à pousser au fond.

(AFP)

Votre opinion