Football - Manchester United et Chelsea rejoignent Liverpool au sommet
Actualisé

FootballManchester United et Chelsea rejoignent Liverpool au sommet

Vainqueurs de West Ham grâce à un nouveau but de leur star portugaise (2-1), les Red Devils recollent à leur rival. Tout comme les Blues, tombeurs de Tottenham (3-0) et nouveaux leaders.

Jesse Lingard (à gauche) et Cristiano Ronaldo ont permis à Manchester United de vaincre West Ham.

Jesse Lingard (à gauche) et Cristiano Ronaldo ont permis à Manchester United de vaincre West Ham.

AFP

Bien contenu pendant 45 minutes par Tottenham, Chelsea a forcé le destin pour l'emporter 3-0 et se hisser en tête. Le jeu a longtemps été sapé par des imprécisions dans la dernière passe ou le dernier geste. Romelu Lukaku était bien surveillé par la défense et par le milieu Pierre-Emile Hojbjerg, qui se plaçait systématiquement sur les lignes de passes menant au Belge.

Malheureusement pour eux, le début de seconde période et le changement tactique opéré par Thomas Tuchel en remplaçant Mason Mount par Ngolo Kanté (46e) pour renforcer le coeur du jeu, a changé la donne. Le latéral gauche Marcos Alonso a été de tous les bons coups, voyant une volée joliment repoussée par Hugo Lloris (47e) et une autre être sauvée sur la ligne (53e). Mais entre les deux, il avait délivré un corner parfait pour la tête de Thiago Silva qui a ouvert le score (1-0, 49e). Huit minutes plus tard, c'est une frappe apparemment non cadrée de Kanté qui a été déviée par un Spurs, prenant Lloris à contre-pied (2-0, 57e). Le portier français n'a pourtant pas démérité, sauvant les siens sur des têtes de Silva (75e) et Lukaku (86e), avant de céder sur une frappe d'Antonio Rüdiger (90+5).

Un deuxième revers 0-3 pour Tottenham et un 15e match sans prendre de but pour Chelsea en Championnat sur les 24 disputés sous Tuchel, une proportion record dans l'histoire de la Premier League.

Ronaldo «score» encore

Un but de Cristiano Ronaldo et un penalty arrêté à la dernière minute ont offert trois points à Manchester United contre West Ham (2-1) dimanche, pour la 5e journée de Premier League. Attendus au tournant après leur déconvenue à Berne (défaite 1-2 contre Young Boys), mercredi en Ligue des Champions, les Red Devils s'en sont tirés grâce à l'arrêt de David De Gea à la toute dernière seconde, face à un adversaire délicat.

Avec 13 points, ils rejoignent Liverpool et Chelsea en tête, même si les Reds et les Blues restent devant à la différence de but.

Cette victoire au scénario complètement fou et après une série de décisions arbitrales contestées - notamment deux penalties refusés à Ronaldo à 1-1, qui semblaient pourtant évidents - vaut cher, notamment pour Ole Gunnar Solskjaer, fragilisé par la défaite européenne en milieu de semaine.

Face aux Londoniens entraînés par David Moyes, ex-coach des Red Devils, qui se sont affirmés depuis un peu plus d'un an comme une équipe-piège pour les gros, United a une nouvelle fois dû faire appel à sa capacité de réaction hors norme. Bien regroupés, les Hammers avaient laissé très peu de marge de manœuvre à United tout en étant redoutables en contre. Ils avaient même réussi à prendre l'avantage à la demi-heure de jeu, sur un tir de Saïd Benrahma dévié par Raphaël Varane et qui avait pris De Gea à contre-pied (1-0, 30e). Un scénario qui ne fait jamais peur aux Red Devils, équipe à réaction par excellence.

La réponse est venue, sans surprise, de Ronaldo, auteur de son 4e but en trois matches, C1 comprise, qui a repris un centre avec plein de détermination avant de récupérer le ballon repoussé par le gardien pour égaliser (1-1, 35e). C'est ensuite Jesse Lingard, fautif mercredi sur le but qui a offert la victoire aux Bernois, qui a fait basculer le match d'une frappe croisée dans la lucarne, face au club où il s'était relancé en prêt l'an dernier (2-1, 89e).

Une main de Luke Shaw, logiquement sanctionnée d'un penalty, a failli gâcher le scénario, mais c'était sans compter sur la belle détente de De Gea sur sa gauche pour repousser la tentative de Mark Noble (90e+4).

Brighton continue de surprendre

Le troisième match de l'après-midi a vu Brighton confirmer son bon début de saison en battant Leicester (2-1).

Brighton, équipe-surprise du début de saison, avait ouvert le score sur un penalty du Français Neal Maupay, après une main de Jannik Vestergaard (1-0, 35e). Danny Wellbeck a doublé la mise, de la tête, en début de seconde période (2-0, 50e), avant que l'inévitable Jamie Vardy ne réduise le score pour les Foxes avec encore une demi-heure à jouer (2-1, 61e).

Lors d'une fin de match haletante Ademola Lookman et Wilfred Ndidi ont vu tour à tour la VAR leur refuser le but de l'égalisation. De quoi permettre aux Seagulls de pointer provisoirement à la 3e place, avec 12 unités, alors que Leicester se retrouve 12e, une place inhabituelle pour les Foxes ces dernières années, avec six points seulement.

(AFP)

Votre opinion