Hockey sur glace - Grâce au brillant Tim Wolf, le HC Ajoie continue de s’accrocher
Publié

Hockey sur glaceGrâce au brillant Tim Wolf, le HC Ajoie continue de s’accrocher

Le gardien du HC Ajoie a livré une performance monstrueuse vendredi à Fribourg. A 29 ans, Tim Wolf retrouve l’élite dans des conditions difficiles et enchaîne les matches devant les filets du néo-promu.

par
Cyrill Pasche
Tim Wolf enchaîne les performances devant les filets du HC Ajoie. 

Tim Wolf enchaîne les performances devant les filets du HC Ajoie.

Claudio De Capitani/freshfocus

Avec 390 tirs adressés en direction du but du HC Ajoie en 10 matches cette saison, Tim Wolf est le gardien de National League le plus sollicité, et de loin (309 tirs reçus pour Gauthier Descloux en 10 matches également avec GE Servette).

Titularisé à 10 reprises en 11 matches joués par le HCA jusqu’ici, le Zurichois de 29 ans enchaîne les performances devant les filets du néo-promu sans avoir le temps de souffler. «Enchaîner les matches n’est pas toujours évident, c’est certain. La clé, c’est de bien se regénérer. Mais j’ai déjà connu ce genre de situation lorsque je jouais à Rapperswil (52 matches de LNA en 2014-2015) et que nous étions aussi une équipe qui se battait en bas de classement. Vu sous cet angle, tout n’est pas nouveau pour moi cette saison en National League. Je savais à quoi m’attendre avec le HCA, et j’ai pu m’y préparer en conséquence. Mais pour être tout à fait honnête, j’ai quand même un peu plus de boulot que ce que je pensais. Disons que je ne m’ennuie pas devant les filets!»

Tim Wolf, le gardien du néo-promu, permet régulièrement au HC Ajoie de rester dans le coup. 

Tim Wolf, le gardien du néo-promu, permet régulièrement au HC Ajoie de rester dans le coup.

Claudio De Capitani/freshfocus

«Pour être tout à fait honnête, j’ai quand même un peu plus de boulot que ce que je pensais. Disons que je ne m’ennuie pas devant les filets!»

Tim Wolf, gardien du HC Ajoie

Vendredi à Fribourg, le gardien issu de la filière des ZSC Lions a livré une performance de haut vol: 35 arrêts, dont une parade phénoménale sur un tir direct à bout portant de David Desharnais en fin de rencontre. «C’est vrai, ce n’était pas ma pire soirée», se marre-t-il. Sans ses parades à répétition, FR Gottéron aurait rapidement plié le match. «Jusqu’à la fin, nous étions en position de ramener un point de Fribourg, contre une équipe en pleine bourre. C’est le point positif que nous devons retenir pour la suite.»

Tim Wolf Express

Né le 25 janvier 1992 à Zurich.

186 cm, 80 kg.

Parcours chez les pros: GCK Lions (LNB) et ZSC Lions (LNA) de 2009 à 2014. Rapperswil (LNA, 2014-2015), Ambri (2015-2016), La Chaux-de-Fonds (Swiss League, 2016-2019), HC Ajoie (depuis 2019).

Palmarès: Champion de Suisse avec les ZSC Lions (2014), vainqueur de la Coupe Spengler avec GE Servette (2015), vainqueur de la Coupe de Suisse avec le HC Ajoie (2020), champion de Swiss League et promotion en National League avec Ajoie (2021).

L’ovation du public fribourgeois

Même le public fribourgeois a salué comme il se doit la performance du gardien des Jurassiens. Tim Wolf a eu droit à une (rare) ovation des 8000 spectateurs de la BCF Arena lorsqu’il est allé cherché son prix de meilleur joueur après la défaite 4-1 concédée contre les Dragons. Sympa.

Reste désormais à gérer la frustration découlant des défaites qui commencent à s’accumuler malgré les performances courageuses d’un néo-promu qui continue de se défendre avec seulement deux renforts étrangers (huit revers en onze matches). «Frustration n’est pas le bon mot, corrige Wolf. Au HCA, nous ne devons pas être frustrés lorsque nous perdons des matches contre les meilleures équipes de la ligue. Nous devons en retenir le positif. Tout est encore un peu nouveau pour beaucoup de joueurs, mais nous sentons que nous progressons au fil des matches.»

Samedi soir, les Jurassiens accueillent Davos (19h45) à Porrentruy. Comme c’est le cas à chaque sortie, un exploit ne sera possible que si Tim Wolf réalise encore des miracles devant sa cage.

Votre opinion