Actualisé 26.01.2020 à 08:57

GamingGrâce au coronavirus, le jeu vidéo «Plague Inc.» cartonne en Chine

Un jeu de stratégie dont le but est de propager une maladie jusqu'à décimer l'humanité toute entière connait un pic de popularité.

par
lematin.ch
Le créateur de «Plague Inc.», James Vaughan,met volontiers en avant le pouvoir informatif de son jeu de stratégie.

Le créateur de «Plague Inc.», James Vaughan,met volontiers en avant le pouvoir informatif de son jeu de stratégie.

AFP

L'épidémie de coronavirus a fait décoller les téléchargements du jeu en ligne britannique «Plague Inc.», dont le but consiste à décimer l'humanité grâce au virus ou à la bactérie de son choix. Mercredi matin, le jeu de stratégie, était en tête du classement des applications payantes de l'App Store chinois, relève le New York Post.

L'objectif du joueur, dans «Plague Inc.», est d'infecter un «patient zéro» en lui transmettant une maladie mortelle, puis de le faire évoluer de manière à contaminer le plus de monde possible, jusqu'à l'extinction de toute vie humaine sur Terre.

Jouer pour se rassurer

Certains utilisateurs chinois semblent jouer pour faire face à la peur du coronavirus, qui fait rage à l'approche des vacances du Nouvel An ce week-end. «La meilleure façon de vaincre la peur est de la confronter», a écrit un observateur sur Weibo, le site chinois de réseau social de type Twitter.

Le développeurs du jeu, la société britannique Ndemic Creations, ont déclaré sur Twitter qu'ils recevaient «beaucoup de questions» sur l'épidémie de coronavirus. Le studio renvoie les utilisateurs vers une page web de l'Organisation mondiale de la santé contenant des informations sur le virus.

Le jeu avait déjà connu un pic de popularité en 2014, lors de l'épidémie du virus Ebola, À l'époque, les développeurs avaient invité les fans de «Plague Inc.» à faire des dons à des organisations caritatives luttant contre le virus. Ils avaient alors récolté plus de 76'000 francs.

Jouer pour sensibiliser

«Plague Inc.» est devenu l'un des jeux mobiles les plus populaires au monde depuis sa sortie en 2012 malgré, ou peut-être à cause, de son sombre postulat. Mais il a également été salué par les responsables des centres américains de contrôle et de prévention des maladies: «le jeu crée un monde fascinant qui engage le public sur des sujets sérieux de santé publique».

LPH

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!