USA - Grace aux mesures de Biden, moins d’enfants ont faim aux Etats-Unis
Publié

USAGrâce aux mesures de Biden, moins d’enfants ont faim aux États-Unis

Selon une étude publiée par le Bureau américain des statistiques, le nombre de familles ayant signalé une insuffisance alimentaire est en baisse dans le pays.

La crise du Covid a exacerbé les inégalités sociales aux États-Unis, comme ici lors d’une distribution de nourriture en Floride en février. Mais selon une étude, le plan de sauvetage de l’administration Biden commence à porter ses fruits puisque moins de familles se disent en insuffisance alimentaire.

La crise du Covid a exacerbé les inégalités sociales aux États-Unis, comme ici lors d’une distribution de nourriture en Floride en février. Mais selon une étude, le plan de sauvetage de l’administration Biden commence à porter ses fruits puisque moins de familles se disent en insuffisance alimentaire.

Getty Images via AFP

Le plan d’aide d’urgence aux familles, poussé par l’administration Biden et en vigueur depuis mars, semble produire ses premiers effets positifs avec une baisse du nombre d’enfants souffrant d’insuffisance alimentaire, selon une étude publiée cette semaine par le Bureau des statistiques.

«Une baisse du nombre de ménages avec enfants ayant signalé une insuffisance alimentaire et des difficultés à payer les dépenses du ménage peut être liée aux chèques de crédit d’impôts pour enfants émis le mois dernier», selon les résultats d’une enquête prenant «le pouls des ménages» américains (House Pulse Survey).

Le plan de sauvetage américain (The American rescue plan) d’un montant de 1900 milliards de dollars avait été définitivement approuvé par le Congrès le 10 mars et le lendemain, Joe Biden l’avait signé.

Douze millions d’enfants n’ont pas assez à manger

La pandémie de Covid-19 a jeté une lumière crue sur les inégalités aux États-Unis où il n’existe pas de filet de sécurité sociale et où le taux d’épargne est faible, voire inexistant pour les foyers les plus modestes ainsi que pour les minorités noire et hispanique.

À son arrivée à la Maison-Blanche, Joe Biden avait déploré «le scandale» d’un pays, première puissance économique du monde, où tant de personnes ont faim. «Un foyer sur sept en Amérique, et plus d’un sur cinq dans les foyers noirs et latinos, rapportent qu’ils n’ont pas assez à manger, avait-il souligné en février en défendant l’American Rescue Plan. Cela inclut presque 30 millions d’adultes et 12 millions d’enfants.»

Pour s’attaquer à cette situation, l’une des mesures phares du plan de 1900 milliards est l’élargissement des crédits d’impôts pour les gardes d’enfants dont les foyers les plus modestes étaient jusqu’alors exclus.

Chèque de crédit d’impôts

Le service des impôts a commencé mi-juillet à émettre un crédit d’impôts mensuel anticipé pour enfants, rappelle le Census Bureau. «Environ 35 millions de familles ont reçu le premier paiement mensuel pouvant aller jusqu’à 300 dollars pour chaque enfant de 5 ans et moins et jusqu’à 250 dollars pour chaque enfant de 6 à 17 ans», indique-t-il.

Il ajoute que les ménages avec enfants ayant signalé une insuffisance alimentaire ont enregistré une baisse de 3 points de pourcentage entre les enquêtes menées avant et après ces versements. «Les adultes des ménages sans enfants n’ont pas vu de changement dans l’insuffisance alimentaire au cours de la même période», note-t-il.

De nombreuses personnes ayant participé à l’enquête ont indiqué que les chèques reçus ont permis de payer une multitude de choses. Mais près de la moitié, quelque 47%, ont déclaré le dépenser pour la nourriture. En outre, 17% des ménages ayant au moins un enfant de moins de 5 ans ont indiqué avoir consacré ce chèque à la garde d’enfants.

Les paiements doivent se poursuivre mensuellement jusqu’en décembre.

(AFP)

Votre opinion