Présidentielle en France – Grand favori, Macron présentera son projet jeudi

Actualisé

Présidentielle en FranceGrand favori, Macron présentera son projet jeudi

Candidat pour un second quinquennat, le président français s’apprête à dévoiler le projet avec lequel il mènera campagne.

La crise en Ukraine a permis à Emmanuel Macron de renforcer sa stature de chef d’État

La crise en Ukraine a permis à Emmanuel Macron de renforcer sa stature de chef d’État

AFP

Le président français Emmanuel Macron, rentré tard dans la campagne pour l’élection présidentielle prévue en avril, présentera jeudi lors d’une conférence de presse son projet pour un second quinquennat, a indiqué lundi son équipe de campagne. Son programme devrait aussi être détaillé dans un cahier d’une vingtaine de pages qui doit être dévoilé en fin de semaine, avait indiqué à l’AFP son entourage la semaine dernière.

M. Macron, qui s’est déclaré candidat début mars, apparaît comme archi-favori, porté par la crise en Ukraine qui lui a permis de renforcer sa stature de chef d’État. Les sondages le donnent largement en tête au premier tour, prévu le 10 avril, avec plus de 30% des intentions de vote, et gagnant au second, le 24 avril, quel que soit son adversaire.

Parmi ses concurrents, quatre apparaissent en mesure de se hisser au second tour: les deux représentants de l’extrême droite, Marine Le Pen et l’ex-polémiste Eric Zemmour, la candidate de droite Valérie Pécresse et le député Jean-Luc Mélenchon pour la gauche radicale.

«Quatre grands pactes»

Ce lundi soir doit se tenir la première grande soirée électorale, mais sans vrai débat. Huit des douze candidats à la présidentielle, dont M. Macron, vont s’exprimer à tour de rôle sur la chaîne TF1 sur la guerre en Ukraine. Ses opposants se sont insurgés de l’absence de confrontation directe. Mais M. Macron justifie sa décision par le fait que les autres présidents sortants en lice pour un second mandat ne s’étaient pas non plus prêtés à l’exercice.

Emmanuel Macron n’a organisé qu’un seul événement public depuis l’annonce de sa candidature: une rencontre le 7 mars avec 250 habitants de Poissy, en région parisienne, où il a commencé à tracer les grands thèmes de son programme. Il a expliqué vouloir proposer «quatre grands pactes» aux Français: un «pacte européen» pour défendre l’Europe et sa sécurité, un «pacte entre les générations», couvrant les sujets d’éducation, de santé et de l’autonomie, un «pacte productif pour l’emploi et «réindustrialiser le pays» et un «pacte républicain» sur les sujets de «l’immigration, la laïcité, la sécurité et l’intégration».

«Grand débat permanent»

Pour les réaliser, il a dit vouloir «changer de méthode et associer les Françaises et les Français tout le long du quinquennat». «Pendant des mois, nous allons mener un nouveau grand débat permanent pour agir», a-t-il lancé dans une vidéo de campagne samedi. Il a aussi évoqué «la prise en charge de la dépendance et donc un vrai projet d’autonomie pour le grand âge», «des mesures fortes pour l’écologie, l’égalité entre les femmes et les hommes».

Quelques-unes de ses propositions ont déjà été annoncées par son équipe, à commencer par le report de l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans, contre 62 actuellement.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire