Publié

MotoGrand Prix d'Espagne - Déclarations

Jerez de la Frontera (Espagne), 3 mai 2015 (AFP) - Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha), 1er en MotoGP - "Je suis très fier de moi et de mon équipe car nous avons surmonté des ennuis qui n'étaient pas de notre fait.

Ainsi, mon problème de casque au Qatar, mes soucis de santé aux Etats-Unis ou mes difficultés avec les pneumatiques en Argentine, ne nous avaient pas permis de démontrer notre réel potentiel. Ce week-end, j'ai pu prouver, notamment en matière de freinage, notre vrai niveau cette saison. J'ai vraiment pu freiner tard, entrer vite en virage et conserver une bonne vitesse de passage. C'est important d'avoir récupéré quelques point face à Valentino car il est très fort depuis le début de la saison et son podium le prouve de nouveau." Marc Marquez (ESP/Honda), 2e - "Sur ce circuit, j'ai toujours dû batailler probablement en raison de mon style de pilotage, et cette année d'autant plus avec mon auriculaire gauche fraîchement réparé. Dans les premiers tours, je suivais Jorge mais dans le 5e, j'ai senti mon bras droit, que, inconsciemment, j'avais beaucoup utilisé en compensation, se raidir. A partir de ce moment là, j'ai décidé de tenter de finir la course proprement. Quand j'ai vu Valentino se rapprocher, je me suis dit que ça allait être comme en Argentine! Mais j'ai retrouvé des forces à ce moment là et j'ai réussi à maintenir l'écart." Valentino Rossi (ITA/Yamaha), 3e - "Un week-end difficile. Depuis vendredi on se bagarre avec les réglages et on n'a pas été capable de rouler au maximum. On a travaillé jusqu'après le warm up. Finalement, un podium, ce n'est pas si mal mais en course je n'était pas assez affûté pour aller chercher Marc ou Jorge. Notamment dans les entrées de courbes. A un moment, je n'étais plus qu'à une seconde de Marc et je pensais pouvoir avoir le dessus mais j'ai dû abandonner le projet." Cal Crutchlow (ENG/Honda LCR), 4e - "La quatrième place est la meilleure chose que je pouvais espérer aujourd'hui vu ma condition physique. J'ai géré mon écart sur Pol Espargaro et j'ai jugé qu'il était difficile de rattraper Valentino. On a tout de même fait du bon boulot". Pol Espargaro (ESP/Yamaha), 5e - "Ce week-end aura connu un dénouement positif et je suis heureux d'offrir un bon résultat à mes supporters. J'ai fait un bon départ et la seule erreur commise aura peut-être été d'avoir attaqué trop fort pour suivre Valentino. Je suis resté quelques tours derrière lui avant d'avoir un coup de fatigue et de ressentir des crampes dans les bras, douleurs qui ne m'ont pas quitté jusqu'à l'arrivée." Andrea Iannone (ITA/Ducati), 6e - "Cette course a été très difficile car j'ai fait une erreur que j'aurais pu éviter. Sur la grille, au lieu d'appuyer sur la commande "assistance contrôle départ" j'ai formaté l'électronique en appuyant sur le mode "piste humide" et c'est très difficile de déprogrammer ensuite et de revenir en "conditions pistes sèches". Je suis vraiment désolé et je veux me rattraper au Mans." syd/gca

(AFP)

Ton opinion