Publié

MotoGrand Prix d'Espagne - Yamaha et Ducati à l'affût de Honda blessé (PRESENTATION)

Par Sylvain DUBUS Jerez de la Frontera (Espagne), 30 avr 2015 (AFP) - Les pilotes Yamaha et Ducati ont peut-être un coup à jouer dimanche lors du Grand Prix d'Espagne en raison des soucis physiques rencontrés momentanément par Marc Marquez et Dani Pedrosa, les deux officiels Honda.

Le champion du monde en titre, qui est tombé lors du dernier Grand Prix d'Argentine sans se blesser, s'est fracturé l'auriculaire de la main gauche après une chute à l'entraînement cette semaine. Considéré comme "incertain" samedi, Marquez a annoncé mardi qu'il serait bien présent au départ des premiers essais vendredi. "Mon doigt sera examiné après chaque session et mon bandage changé. J'espère que cette blessure ne va pas trop me handicaper car je souhaite faire un beau résultat devant mes supporters", a-t-il ajouté. "Relégué" à la 5e place du classement général avec déjà trente points de retard sur le leader, Valentino Rossi, Marquez a fait un début de saison beaucoup moins tonitruant que l'an passé lorsqu'il avait gagné les dix premières courses. Le pilote Yamaha - qui adore les courbes rapides du circuit andalou - possède quant à lui un record de six victoires et quatre autres podiums sur ce tracé dans la catégorie reine et pourrait bien confirmer son excellent début de saison couronné par deux victoires en trois courses. Depuis le Qatar, Rossi a démontré que son flair était resté intact malgré ses 36 ans. "J'ai toujours dit qu'il était mon idole et mon pilote de référence et on apprend toujours de lui", a commenté Marquez après sa sortie de route survenue pendant son dernier mano a mano avec "Vale". Avec Pedrosa qui a repoussé jusqu'au Grand Prix de France sa convalescence après son opération du syndrome des Loges, un boulevard semble ouvert à Yamaha non seulement avec Rossi et Jorge Lorenzo mais aussi grâce aux pilotes Tech3 - Pol Espargaro et Bradley Smith - qui pourraient lorgner une belle place sur le podium. Ceci à condition que les Ducati - absentes de la plus haute marche à Jerez depuis 2006 - ne soient pas devant! Ce qui est loin d'être acquis vu leurs excellentes prestations depuis l'ouverture de la saison. Ainsi, au Championnat du monde, les motos rouges occupent les deuxième et troisième places du classement provisoire. Déjà l'an passé, Andrea Dovizioso avait réussi à placer sa Ducati "Open" à la 5e place. Cette saison, concourant en MotoGP avec quelques avantages de la saison dernière conservés, elle devrait être redoutable. "Jerez est un circuit sur lequel j'ai déjà gagné en Moto2 en 2011 et je l'apprécie beaucoup. Certes, la concurrence va être rude mais je m'apprête à faire de mon mieux, comme toujours", a expliqué Andrea Iannone, l'autre pilote officiel de la moto italienne. Danilo Petrucci et Yonny Hernandez, au guidon de machines très proches engagées par l'écurie satellite Pramac, seront également bien armés pour faire un bon résultat. Chez Suzuki, le retour aux affaires se passe plutôt bien - Aleix Espargaro est 8e et Maverick Vinales, 10e du classement général - et la faible longueur de la ligne droite, un peu plus de 600 m, devrait leur être favorable. Quant à voir finalement une Honda coiffer tout le monde, il faudrait poser la question à Cal Crutchlow, en net regain de forme chez LCR en ce moment. En Moto2, le Français Johann Zarco, riche de sa première victoire dans la catégorie la semaine dernière en Argentine, aura pour ambition d'accroître son avance sur Alex Rins, son premier poursuivant, qui n'est que de quatre points. Enfin, Romano Fenati, déjà victorieux à deux reprises en Andalousie, Danny Kent, en tête du Championnat ou Fabio Quartararo, jeune prodige français qui a remporté deux fois le championnat d'Espagne et connaît donc parfaitement Jerez, seront à suivre de près en Moto3. syd/bvo

(AFP)

Votre opinion