Publié

motoGrand Prix du Japon - Lorenzo pour la passe de trois et plus si affinités (PRESENTATION)

Paris, 8 oct 2015 (AFP) - Jorge Lorenzo (Yamaha) pourrait, lors du Grand Prix du Japon qu'il apprécie et dont il a remporté les deux dernières éditions, à Motegi ce week-end, se rapprocher de son coéquipier Valentino Rossi avec qui il bataille pour le titre.

"Je vais devoir me donner à fond car si quatorze points (d'avance sur Lorenzo au Championnat, ndlr) paraissent beaucoup en fait, cela fait bien peu", a commenté Rossi dont la dernière victoire au Japon, sur un tracé qu'il affectionne, remonte à 2008.

Motegi plaît d'ailleurs aux deux rivaux. "Il sied pourtant mieux à nos concurrents mais je ne sais pas pourquoi, ce typique circuit de freinages et d'accélérations me convient bien", a pour sa part reconnu Lorenzo.

Le Mallorcain, qui a brillamment remporté le Grand Prix d'Aragon il y a dix jours, tentera donc de grignoter encore quelques points alors que les trois courses outre-mer (Japon, Australie et Malaisie) vont se dérouler en autant de semaines, ne permettant aucune erreur ni blessure.

Pourtant, lors d'un entraînement, Lorenzo s'est luxé l'épaule gauche, un incident qui lui occasionne quelques douleurs mais qui, selon lui, ne "le pénalisera d'aucune façon" à Motegi.

Un autre blessé, de renom également, devrait pouvoir s'aligner dès les premiers essais de vendredi. Marc Marquez, le champion du monde en titre, s'est fracturé la main gauche lors d'une séance de VTT la semaine dernière. Opéré mercredi dernier, il a révélé que sa guérison était en bonne voie et qu'il espérait être au mieux de ses capacités ce week-end.

Ayant définitivement perdu son titre lors de sa cinquième chute de la saison, en Aragon, Marquez et son coéquipier Dani Pedrosa auront un rôle prépondérant dans le couronnement du prochain champion du monde. Rossi en a fait la triste expérience en Espagne, en terminant 3e derrière Pedrosa et non deuxième derrière Lorenzo, ce qui lui a fait perdre quatre points supplémentaires.

Pratiquement à domicile - Motegi a été créée par Honda -, le premier constructeur mondial cherchera à signer un nouveau succès qui viendrait s'ajouter à ceux acquis par Pedrosa en 2011 et 2012.

Ducati, triple vainqueur en 2005, 2006 et 2007, grâce à Loris Capirossi puis en 2010 avec Casey Stoner, cherchera à confirmer la belle impression laissée l'an passé avec la pole d'Andrea Dovizioso.

En Moto2, le Français Johann Zarco aura une deuxième possibilité d'être sacré champion du monde après son faux-pas aragonais. Pour ce faire, il devra impérativement terminer devant Esteve Rabat, champion du monde en titre et seul pilote à pouvoir encore lui contester la suprématie cette saison. Zarco possède 78 points d'avance sur Rabat et, dimanche soir, seulement 75 seront encore à distribuer lors des trois dernières épreuves.

Rabat sera le troisième "éclopé" du week-end après s'être fracturé le bras gauche lundi dernier sur le circuit d'Almeria. "Extrêmement confiant dans sa capacité à participer au Grand Prix", le pilote espagnol devra néanmoins attendre le résultat des examens médicaux pour s'aligner en course ce week-end. En cas de défection, Zarco serait alors sacré champion du monde avant même de disputer le Grand Prix.

Enfin, en Moto3, le Britannique Dany Kent, qui a chuté dans le dernier tour en Aragon alors que son plus grand adversaire pour le titre, Enea Bastianini, était déjà à terre, aura une première possibilité d'être champion du monde dimanche. Il faudra pour cela qu'il gagne et que l'Italien ne fasse pas mieux que 11e. Le titre lui sera également acquis s'il termine deuxième et que Bastianini ne marque aucun point.

syd/pyv

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!