Football: Granit Xhaka «doit tirer les leçons de son tacle»
Publié

FootballGranit Xhaka «doit tirer les leçons de son tacle»

L'International suisse a eu une discussion avec son entraîneur suite à son exclusion de dimanche.

Granit Xhaka a été exclu dimanche contre Burnley.

Granit Xhaka a été exclu dimanche contre Burnley.

Keystone

L'entraîneur d'Arsenal Arsène Wenger a expliqué jeudi avoir eu une discussion avec son milieu Granit Xhaka, exclu dimanche contre Burnley (2-1), un incident dont «il doit tirer (des) leçons», puis entendu par la police pour des insultes racistes envers une employée de British Airways. «Nous avons parlé des deux incidents. Le premier est l'exclusion. Je pense que c'était sévère (...) ce n'était pas un tacle dangereux, mais un tacle maladroit. On doit accepter que de nos jours on puisse être puni pour ce genre de tacle», a expliqué le technicien français.

Xhaka, dont c'est la deuxième exclusion cette saison, «doit en tirer les leçons». «Malheureusement, nous allons le perdre pour quatre matches (de suspension, ndlr) à un moment important de la saison», a regretté Wenger. «Je ne crois pas que ce soit un grand tacleur (...) Il ne maîtrise pas bien la technique du tacle. Je l'encourage à pas tacler et à rester sur ses pieds. C'est encore le meilleur moyen de faire avec», a-t-il ajouté, à propos de l'international suisse de 24 ans, qui a écopé de neuf cartons rouges depuis 2014.

Faits démentis

Quant à «l'autre incident, celui d'Heathrow, il dément complètement», a assuré Wenger, qui a loué l'attitude «fantastique» du joueur depuis son arrivée de Mönchengladbach cet été.

Selon les médias britanniques, Xhaka a été interrogé lundi soir par la police pour des soupçons d'insultes racistes à l'aéroport d'Heathrow.

Selon The Independent, le joueur aurait traité une employée de la compagnie aérienne de «salope de blanche» après le refus de cette dernière d'enregistrer l'ami que le joueur accompagnait en raison de son retard.

Sur son propre cas, l'entraîneur, accusé lundi par la Fédération anglaise de football (FA) d'avoir bousculé et insulté le quatrième arbitre du match contre Burnley (2-1), a assuré qu'il était «assez grand pour assumer». «Quand je ne me comporte pas comme je pense que je devrais le faire, je suis assez grand pour reconnaître que j'ai eu tort», a ajouté le Français de 67 ans. Wenger a demandé être entendu par la commission de discipline de la FA.

(AFP)

Votre opinion