01.09.2020 à 19:32

FootballGrasshopper entre dans le giron Jorge Mendes

Le club le plus titré de Suisse devient un maillon du réseau du super-agent portugais.

par
Thibaud Oberli
Joao Carlos Pereira, le nouveau coach de Grasshopper.

Joao Carlos Pereira, le nouveau coach de Grasshopper.

KEYSTONE

Un tentacule pousse en Suisse. L’arrivée à la tête de Grasshopper de l’investisseuse chinoise Jenny Wang en avril provoque des chamboulements importants dans l’écurie la plus titrée de Suisse. Depuis le changement de propriétaire, les instances dirigeantes du club ont tenté un rapprochement avec Jorge Mendes. GC a ainsi rejoint la galaxie mise en place par l’agent qui comporte des équipes comme l’Atlético Madrid, Wolverhampton, l’AS Monaco et une grande partie des équipes du championnat portugais.

Selon une interview accordée à Bluewin, le nouveau directeur général Shqiprim Berisha explique: «Nous avons pu convaincre notre partenaire Jorge Mendes, agent de Cristiano Ronaldo, du potentiel du club. Il a ensuite contacté les investisseurs, que nous avons mis en relation avec GC.» L’objectif des Zurichois est clair: remonter dans l’élite et redonner à GC sa renommée. Pour ce faire, les Sauterelles ont fait le pari de se rapprocher de l’agent à la tête de l’entreprise GestiFute.

Le mercato effectué par GC est un bon indicateur de son inclusion dans le réseau de Mendes. Le choix de l’entraîneur peut se lire comme un positionnement stratégique. João Carlos Pereira connaît bien le championnat portugais pour avoir entraîné L’Académica de Coimbra et Belenenses. Il connaît aussi la Suisse pour avoir été à la tête de Servette.

Du côté des nouvelles recrues, Yang Ming-yang arrive après la fin de son contrat à Wolverhampton. Le même club qui a prêté l’Irlandais Connor Ronan et l’Azéri Renat Dadashov aux Zurichois. Selon le quotidien sportif portugais A Bola, deux joueurs de Belenenses (Nuno Pina et André Santos) sont aussi sur le point de poser leurs valises sur les bords de la Limmat.

Pourtant le club continue de prôner son implantation locale et traditionnelle. Reste à savoir si le rapprochement avec un agent qui gère l’un des portefeuilles de joueurs les plus importants du football, et qui aurait engrangé selon Forbes 72,7 millions de dollars en commissions rien que sur l’été 2016, sera payant.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
5 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Jon Doe

02.09.2020 à 10:33

Servette époque du dieu président MP à goûter au Jorge Mendes... Bonne chance à GC

Urs Braschler

01.09.2020 à 21:42

FC Wil 2.0.

Peau gnon

01.09.2020 à 20:20

$$$$$$$$$$$$$$$