Publié

FootballGrasshopper - Lille, le match qui vaut 20 millions

Si Grasshopper entend renouer avec son lustre passé et, surtout, empocher le pactole de la Ligue des champions, il faudra battre Lille ce soir. Ou en tout cas ne pas perdre.

Stéphane Grichting et la défense zurichoise devront veiller à ne pas prendre de buts ce soir.

Stéphane Grichting et la défense zurichoise devront veiller à ne pas prendre de buts ce soir.

Keystone

Une épopée en Ligue des champions, pour revivre des émotions comme celle du succès 1-0 face au grand Ajax Amsterdam de Louis van Gaal en 1996: les Grasshoppers peuvent à nouveau espérer participer cette saison à la plus prestigieuse compétition européenne.

Mais pour décrocher la coquette somme promise aux participants de la phase de groupes, il faudra d'abord passer deux obstacles, contre Lille lors du 3e tour de qualification (match aller ce soir à 19h, en direct sur LeMatin.ch), et lors d'un futur barrage d'accession aux poules.

Michael Skibbe s'était montré partagé suite au tirage au sort. L'entraîneur allemand de GC était à la fois soulagé de ne pas devoir affronter le Zénith Saint-Pétersbourg, perçu comme l'adversaire à éviter, mais aussi déçu de ne pas avoir hérité d'une équipe telle que le FC Copenhague, inférieure sur le papier.

Comme il y a douze mois, Grasshopper devra donc jouer son avenir européen face au troisième de Ligue 1. En 2013, il s'agissait de Lyon, qui avait connu toutes les peines du monde à écarter des Sauterelles sans complexe. Vainqueur 1-0 à domicile lors du match aller, l'OL avait tremblé jusqu'à la 82e minute au Letzigrund avant de se mettre définitivement à l'abri (0-1). Il n'avait alors manqué qu'un peu d'efficacité à GC pour créer l'exploit.

Des stars nommées Kalou, Origi ou Enyeama

Si les Zurichois entendent à nouveau inquiéter l'une des meilleures formations de l'Hexagone, il leur faudra absolument montrer un autre visage que celui qu'ils ont affiché jusque-là cette saison. Les rencontres face au FC Zurich (0-1) et contre Thoune (2-3) n'ont pas du tout rassuré une équipe en reconstruction. Skibbe a beau certifier que les départs du mercato (Bürki, Gashi et Toko) conjugués à ceux des mois précédents (Hajrovic, Vilotic, Zuber) ont été compensés, il n'en demeure pas moins que l'équipe ne se présentera pas encore à plein régime face au LOSC.

Heureusement pour GC, ce sera également le cas de son adversaire. Après le tirage au sort, Skibbe a estimé ses chances de passer à 50%. Il a néanmoins reconnu que les Nordistes étaient supérieurs sur le papier avec un effectif comptant des joueurs de grande valeur comme l'Ivoirien Salomon Kalou, le jeune attaquant belge Divock Origi (acheté par Liverpool mais laissé en prêt à Lille encore une saison) ou le gardien nigérian Vincent Enyeama.

Ce trio pourrait toutefois être totalement ou en partie ménagé lors du match aller. Kalou et Enyeama viennent de reprendre l'entraînement, alors que Origi serait resté au pays selon des médias français, tout comme les blessés Marvin Martin et Rio Mavuba. Ces joueurs ne devraient donc pas être de la partie avant le match retour.

Un seul succès en préparation

L'entraîneur René Girard, qui avait à la surprise générale mené Montpellier au titre national en 2012, a également reconnu craindre les atouts, avant tout physiques, des Zurichois. "Nous avons beaucoup de respect pour GC. Il s'agit d'une équipe qui joue à l'allemande, et qui a déjà repris son championnat depuis quelques semaines." Le calendrier de cette double confrontation la place au milieu de la préparation lilloise. Un léger désavantage pour une équipe qui jouera son premier match de Ligue 1 le 9 août face à Metz.

Le LOSC a disputé quatre matches amicaux avant d'affronter GC. Le seul succès des hommes de Girard a été signé face au Maccabi Haifa (2-0), mercredi dernier à Bischofshofen (Aut). Une rencontre par ailleurs interrompue avant son terme en raison de l'agression des joueurs israéliens par une partie du public.

En plus d'un trajet relativement court, Girard s'est dit heureux de pouvoir commencer ce duel européen à l'extérieur. Un sentiment partagé par les Zurichois, car s'ils avaient dû se rendre en premier au stade Pierre-Mauroy, le match retour aurait été déplacé à Saint-Gall en raison des Championnats d'Europe d'athlétisme qui auront alors lieu au Letzigrund.

Après 18 ans d'absence à ce niveau, GC espère bien faire honneur à ces joutes à domicile en parcourant quelques marathons à l'échelle continentale. Il rejoindrait alors le FC Bâle, d'ores et déjà qualifié pour la phase de groupes.

(SI)

Ton opinion