14.04.2013 à 22:17

footGrèce - Deux rencontres de championnat perturbées par des violences

Le match entre l'AEK Athènes et Panthratikos, interrompu avant son terme, ainsi que le derby Olympiakos-Panathinaikos, ont été perturbés dimanche par des affrontements entre des hooligans et les forces de police, a-t-on appris de source policière.

Les incidents les plus sérieux ont eu lieu lors de la rencontre entre l'AEK Athènes et Panthratikos, interrompue après l'invasion du terrain par les supporteurs de l'AEK dont l'équipe, menacée de relégation, venait d'encaisser un but. L'interruption est survenue à la 87e minute lorsqu'une centaine de hooligans de l'AEK Athènes a envahi le terrain, en réaction à l'ouverture du score par les visiteurs de Panthratikos sur un but contre son camp de l'AEK. Les joueurs des deux équipes, toutes deux relégables à deux journées de la fin de la saison, ont rapidement quitté la pelouse, pourchassés par une centaine de hooligans, évacués par la police antiémeute avec des gaz lacrymogènes. Malgré la demande des officiels des deux équipes de finir la rencontre, l'arbitre a décidé de ne pas reprendre, ce qui réduirait les chances de l'AEK de se maintenir à une journée de la fin de la saison, et l'expose à une forte amende. Des incidents ont également précédé le derby entre l'Olympiakos, déjà titré depuis le mois dernier, et le Panathinaikos. Des supporteurs et la police se sont affrontés sur le parking du stade Karaiskaki une heure et demie avant le début du match, avec des jets de fumigènes et de pierres contre les forces de l'ordre qui ont riposté par des gaz lacrymogènes et des grenades incapacitantes. Aucun arrestation n'a été constatée, mais un journaliste de la télévision Skai, frappé par un groupe de supporteurs, a été transporté à l'hôpital pour des côtes cassées. le/alh/el

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!