Publié

FootballGress: «On n'a que ce qu'on mérite»

L'ancien entraîneur emblématique de Xamax n'est pas tendre au moment d'évoquer le retrait de la licence de NE Xamax par la SFL.

par
Renaud Tschoumy
Gilbert Gress

Gilbert Gress

Keystone

Entraîneur charismatique de NE Xamax (de 1975 à 1977, puis de 1981 à 1990, enfin de 1994 à 1997), l'Alsacien Gilbert Gress (70 ans) a mené le club neuchâtelois vers les sommets durant les années 80: quarts de finale de Coupes d'Europe, deux titres de champions de Suisse, «c'était l'époque où ça valait le déplacement», dit-il.

Il se montre sans concession pour les derniers dirigeants du club: «On n'a que ce qu'on mérite. Ce retrait de licence, ce n'est malheureusement pas une surprise. Chagaev n'est pas le seul à avoir commis des erreurs, ses prédécesseurs en ont faite avant lui. Mais quand ce Monsieur est arrivé et qu'il a viré tout le monde dans les bureaux et dans le contingent, on a compris qu'il n'avait ni éducation, ni respect. Après, ce ne fut qu'une succession de décisions incompréhensibles.»

Et de conclure: «A une certaine époque, on parlait des clubs suisses quand ceux-ci créaient l'exploit en Coupe d'Europe. Je pense à Grasshopper, à Zurich, à Xamax évidemment aussi. Maintenant, on m'apostrophe dans la rue à Strabsourg pour me parler de Xamax et de Sion à cause des affaires. C'est toute la différence, malheureusement.»

Ton opinion