Batraciens: Gros «coâââ» de soulagement
Publié

BatraciensGros «coâââ» de soulagement

Trois tunnels, construits exprès pour eux, permettent enfin aux crapauds de rejoindre, sans risquer de se faire écraser, le lac de Morgins (VS), où ils se reproduisent.

par
Pascale Bieri
Avant la construction des crapauducs, des centaines de batraciens finissaient en bouillie sous les roues des véhicules.

Avant la construction des crapauducs, des centaines de batraciens finissaient en bouillie sous les roues des véhicules.

Yvain Genevay

A l’heure qu’il est, on recense une trentaine de morts! Toujours trop, diront certains… Mais, même si la migration des crapauds et autres batraciens ne fait que débuter au lac de Morgins (VS), une chose est sûre: la saison ne s’achèvera pas dans un bain de sang, comme d’habitude. Car, désormais, les bestioles n’ont plus à traverser la grande route, qui relie Monthey à la France, où elles se faisaient écraser par milliers, pour aller se reproduire. Elles disposent de trois énormes tunnels – qui pourraient presque laisser passer un bœuf – qui les amènent de la forêt où elles hibernent jusqu’au point d’eau d’en face.

Votre opinion