Aïe: Gros coup de froid sur la culture biennoise

Publié

AïeGros coup de froid sur la culture biennoise

Les autorités biennoises vont annoncer mercredi un paquet de mesures qui touchera tous les citoyens. Mais les acteurs culturels sont les premiers à réagir.

par
Vincent Donzé
Les acteurs culturels se battent contre la diminution pas encore annoncée des subventions municipales.

Les acteurs culturels se battent contre la diminution pas encore annoncée des subventions municipales.

lematin.ch/Vincent Donzé

Le projet s’appelle «Substance 2030» et son contenu s’annonce coûteux pour la population biennoise en général et les acteurs culturels en particulier. L’objectif est clair: assurer des finances communales saines sur le long terme. Les mesures prévues seront annoncées mercredi prochain, mais suite à une indiscrétion, la riposte s’organise déjà dans les milieux culturels.

Une pétition a été lancée, qui s’adresse à tous les acteurs impliqués dans la création culturelle biennoise. «Des coupes budgétaires seront proposées pour le secteur de la culture», annoncent avec raison les pétitionnaires.

Impact direct

Ce qui inquiète les musiciens, peintres, comédiens, techniciens et toute la scène culturelle, c’est une diminution importante des soutiens dans le domaine de la création et de diffusion, «ce qui aura un impact direct sur la survie des artistes», mais aussi des compagnies et des collectifs.

Le but des pétitionnaires, c’est d’avoir un maximum de signatures d’ici mardi à 14 h, afin de faire parvenir aux autorités une lettre cosignée. Leur intention est de former une voix qui puisse peser sur les décisions du Conseil de Ville, les parlementaires étant les premiers récipiendaires du projet.

La lettre ouverte adressée aux autorités biennoises dit l’inquiétude suscitée par des coupes budgétaires «qui auront pour effet direct de diminuer l’offre culturelle». Selon les pétitionnaires, «l’effet de levier des soutiens publics accordé au domaine culturel est pourtant démontré depuis longtemps».

En deçà

Le coup de massue à l’adresse des autorités: «La Ville de Bienne se vante d’être un endroit où il fait bon vivre et où l’offre culturelle tient une place importante. Or, même sans coupe budgétaire, le soutien financier et l’apport en infrastructures (ateliers, salles de répétitions, de création et de résidence, lieux de stockage…) proposés jusqu’à présent par la Ville de Bienne à ses artistes, restent en deçà de ce qu’offre la majorité des villes suisses».

«Il y a des personnes qui travaillent parfois depuis longtemps voire depuis toujours à Bienne et qui, de par leur engagement, offrent une plus-value non négligeable à la ville et à ses habitants», concluent les acteurs culturels. Les autorités prendront la parole mercredi matin.

Ton opinion

12 commentaires