09.12.2019 à 21:31

FootballGros plan sur «JB» Park, héros de Servette à Zurich

Le Coréen de 25 ans a livré un récital dimanche au Letzigrund. Cela fait moins d’un mois qu’il est grenat…

von
Sport-Center
Jung-Bin Park s'est offert un triplé pour sa première titularisation dimanche.

Jung-Bin Park s'est offert un triplé pour sa première titularisation dimanche.

Keystone

Lucide et humble, Jung-bin Park ne fanfaronne pas. Il vient de quitter la pelouse du Letzigrund, le théâtre de son coup d’éclat, mais le Coréen de 25 ans mesure davantage son bonheur que la gloire. Avec trois buts inscrits sur les cinq de la victoire fleuve de Servette face au FC Zurich, il a évidemment été l’homme du match pour sa première titularisation.

Mais il ne tire pas la couverture à lui. «Quand la chance se présente, il faut tout faire pour la saisir, souriait-il. Je m’entraîne justement pour être prêt, pour faire face quand l’entraîneur fait appel à moi. C’est lui qui décide, pas moi. Bien sûr, on espère tous jouer, commencer le match. Mais on doit respecter la décision de l’entraîneur.»

Arrivé libre à Genève

Le coup de poker d’Alain Geiger, qui a choisi Park plutôt que Tasar pour le flanc gauche du milieu aura été un coup de maître. L’entraîneur a pu évaluer au quotidien les qualités de son nouvel élément, arrivé libre à Genève et qui s’est engagé jusqu’en juin 2020, avec une option pour une saison supplémentaire. Avec cette précision à la finition, qui doit encore se confirmer, nul doute que si Park continue comme cela, Servette voudra trouver très vite un terrain d’entente pour prolonger le bail avant son terme.

Après un club en Corée (Chunnam), c’est en 2010 que «JB» découvre l’Europe avec les M17 de Wolfsburg. Il gravira les échelons jusqu’à la deuxième équipe, avant un transfert à Karlsruhe. C’est au Danemark, à Hobro puis à Viborg qu’il tentait aussi de rebondir. Une vilaine blessure au genou et un exil danois compliqué auront eu raison de ses meilleures volontés.

«Bête de passer à côté»

C’est à ce moment que Gérard Bonneau, le fin recruteur de Servette, entend parler d’un jeune Coréen qui est en test à Troyes. Et qui est sur le point de signer à Nîmes ensuite, sans que cela ne se fasse. Les contacts du limier français font état des qualités de Park. Servette décide alors de le prendre en test une semaine. En quelques jours, dès le début en réalité, «cela devient une évidence étant donné ses qualités, explique Bonneau. Cela aurait été bête de passer à côté, même si cela n’était pas prévu.»

La suite, Servette et ses supporters la connaissent. Une entrée remarquée contre Bâle (succès 2-0) et le récital de dimanche face à un Zurich qui tombait de haut. «C’est une chance pour moi d’être au Servette FC, de jouer, assure le Coréen. C’est la première fois que je marque trois buts, c’est sympa. Mais c’est grâce à l’équipe. Servette est une équipe très forte. Nous avons un magnifique état d’esprit.» «JB» Park ne dépareille pas dans ce groupe solidaire.

Daniel Visentini, Zurich

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!