Votations: gros suspense autour du sort de la réforme AVS

Actualisé

Votations fédéralesGros suspense autour du sort de la réforme AVS

Après avoir été donnée victorieuse à 12 heures, la réforme fait un score nettement moins bon qu’attendu par ses partisans. Un petit 51% pour l’instant…

par
Eric Felley
Pour Pierre-Yves Maillard, c’est un résultat serré auquel il ne s’attendait pas.

Pour Pierre-Yves Maillard, c’est un résultat serré auquel il ne s’attendait pas.

lematin.ch

Sur le coup de midi, les projections annoncées pas la RTS et GfS donnait une victoire à 52% pour la réforme de l’AVS. Les premiers débats sont donc partis sur une victoire probable du oui ce 25 septembre 2022, un résultat qualifié aussitôt d’ «historique», puisque la dernière réforme de l’AVS date d’il y a 25 ans… Mais, après une heure, GfS a revu sa projection à la baisse à 51%, avec deux points de marge d’erreur. Donc tout peut encore arriver. «La dramaturgie est à son comble», déclare la vice-présidente du PS Élisabeth Baume-Schneider (PS/JU) sur La Première.

Rappelons que les derniers sondages, il y a dix jours, donnaient 55% de oui chez Tamedia/20 minutes et 59% de oui chez GfS. «Tous vos sondages étaient faux!» s’est emportée la conseillère aux États valaisanne Marianne Maret (C/VS).

«Un résultat serré pour un combat inégal»

Également interrogé, le président de l’Union syndicale suisse, Pierre-Yves Maillard (PS/VD), est très surpris: «C’est au-dessus de nos attentes, vu que nous avions tout le monde contre nous en Suisse allemande, les éditorialistes, les partis de droite et tous les acteurs économiques. Ces résultats montrent que les femmes ont voté contre et qu’il y a un clivage social aussi avec les régions rurales. Diviser à ce point le pays n’est pas une bonne politique à mon avis. Je ne m’attendais pas à un résultat aussi serré pour un combat aussi inégal. Mais cela montre que la base populaire de ce pays ne souhaite pas l’augmentation de l’âge de la retraite des femmes».

Un profond Röstigraben 

Le vote provoque aussi un immense Röstigraben, puisque tous les cantons romands sont dans le camp du non à plus de 60% (Genève, Vaud, Neuchâtel, Fribourg), même plus de 70% dans le Jura. Le Tessin refuse également par 57% et le Valais à 54,4%.

Ton opinion

48 commentaires