Actualisé 23.07.2017 à 04:25

FranceGrosse baisse de popularité pour Macron

Le nouveau président français a perdu 10 points de popularité en un mois. Son Premier ministre également n'a plus la cote.

1 / 28
Le président français Emmanuel Macron pourrait essuyer son premier échec ce dimanche lors du renouvellement de la moitié du Sénat. (Dimanche 24 septembre 2017)

Le président français Emmanuel Macron pourrait essuyer son premier échec ce dimanche lors du renouvellement de la moitié du Sénat. (Dimanche 24 septembre 2017)

AFP
A propos de la réforme du code du travail, Emmanuel Macron a prévenu vendredi qu'il «serait d'une détermination absolue et ne céderait rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes». Les syndicats ont appelé ce lundi à des grèves et manifestations dans toute la France demain. (11 septembre 2017)

A propos de la réforme du code du travail, Emmanuel Macron a prévenu vendredi qu'il «serait d'une détermination absolue et ne céderait rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes». Les syndicats ont appelé ce lundi à des grèves et manifestations dans toute la France demain. (11 septembre 2017)

AFP
Dans une interview fleuve donnée au Point, le président français Emmanuel Macron dit vouloir être jugé sur la durée. (Mercredi 30 août 2017)

Dans une interview fleuve donnée au Point, le président français Emmanuel Macron dit vouloir être jugé sur la durée. (Mercredi 30 août 2017)

AFP

La cote de popularité du président français Emmanuel Macron est en forte baisse en juillet, avec 54% de satisfaits, soit dix points de moins qu'en juin, selon un sondage publié par l'hebdomadaire Le Journal du Dimanche (JDD).

Selon cette enquête réalisée pour le JDD par l'Institut français d'opinion publique (Ifop), le Premier ministre Edouard Philippe enregistre lui aussi un fort recul, passant sur la même période de 64% à 56% de satisfaits, soit une baisse de huit points.

Pour le président Macron, 47% des sondés se disent «plutôt satisfaits» (contre 54% en juin) et 7% sont «très satisfaits» (contre 10% en juin), soit une baisse globale de dix points sur les deux catégories.

43% de mécontents

Simultanément, le total des mécontents passe de 35% à 43% de juin à juillet, se répartissant entre «très mécontents» (15% en juillet, contre 12% en juin) et «plutôt mécontents» (de 23% à 28%). 3% des sondés ne se prononcent pas, contre 1% le mois dernier.

Pour le chef du gouvernement Edouard Philippe, 52% des sondés se montrent «plutôt satisfaits» (contre 59% un mois plus tôt) et 4% se disent «très satisfaits» (-1%). Chez les mécontents, 27% se disent «plutôt mécontents» ( 3%) et 10% «très mécontents» ( 2%). Le taux des personnes interrogées ne se prononçant pas passe de 4% à 7%.

L'enquête a été réalisée par l'Ifop auprès d'un échantillon de 1.947 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, du 17 au 22 juillet, par questionnaire auto-administré en ligne et par téléphone.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!