03.11.2018 à 07:49

Course au Conseil fédéralGrosse bourde de la PDC Heidi Z'Graggen?

La conseillère d'Etat uranaise, candidate à la succession de Leuthard, aurait traité de «crétin» un membre PDC venu assister à la présentation des papables.

par
cht
Heidi Z'Graggen aurait traité de crétin un membre âgé du PDC soleurois.

Heidi Z'Graggen aurait traité de crétin un membre âgé du PDC soleurois.

Keystone

La conseillère d'Etat Heidi Z'Graggen a-t-elle commis son premier faux-pas dans la course à la succession de Doris Leuthard? Elle nie les faits qui lui sont reprochés mais la presse alémanique se fait l'écho d'un propos malheureux qu'elle aurait tenu mercredi à à l'Hôtel Bellevue à Berne, lors de la présentation au parti des quatre candidats en lice pour le Conseil fédéral. L'Uranaise aurait en effet traité un membre de l'auditoire de «crétin», rapportent l'Aargauer Zeitung et le Blick samedi.

Elle aurait qualifié ainsi le président de la section Seniors du PDC du canton de Soleure. Elle aurait glissé ce mot tout bas à sa voisine de podium, la Valaisanne Viola Amherd, alors que l'octogénaire posait une (longue) question aux candidats sur la possibilité d'assainir l'AVS avec l'argent de la BNS. Malheureusement pour Heidi Z'Graggen, les premières rangées ont pu entendre distinctement le propos injurieux. Pire: son micro était resté ouvert, et comme le débat était retransmis en direct sur Facebook, les spectateurs attentifs ont également pu entendre la phrase prononcée en suisse allemand.

Pourtant, la candidate uranaise nie avoir traité le vieil homme de crétin. Elle parle d'un «malentendu acoustique» regrettable, sans préciser les propos tenus qui auraient pu prêter à confusion. La direction du PDC Suisse a elle gardé le silence.

Quant à Viola Amherd, la conseillère nationale valaisanne est venue au secours de sa collègue, affirmant n'avoir jamais entendu l'adjectif peu sympathique sur scène. Selon elle, les deux femmes ne se sont parlé qu'une seule fois durant la soirée sur le podium et c'était pour se plaindre du froid qui régnait dans la salle.

Pour rappel, quatre candidats sont en lice pour reprendre le siège laissé vacant par Doris Leuthard: la Bâloise Elisabeth Schneider-Schneiter, la conseillère d'Etat uranaise Heidi Z'graggen, le sénateur zougois Peter Hegglin et la conseillère nationale valaisanne Viola Amherd.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!