Publié

TennisGstaad: Kiki Bertens empêche une finale suisse

La joueuse néerlandais a pris le meilleur de la Vaudoise Timea Bacsinszky en deux sets.

A 23 ans, Viktorija Golubic disputera la première finale WTA de sa carrière.

A 23 ans, Viktorija Golubic disputera la première finale WTA de sa carrière.

Keystone

Viktorija Golubic (WTA 105) a atteint la finale du tournoi WTA de Gstaad grâce à sa victoire 6-3 6-2 sur sa jeune compatriote Rebeka Masarova (WTA 797). La Zurichoise rencontrera dimanche la Néerlandaise Kiki Bertens (WTA 26) qui est parvenue à éliminer Timea Bacsinszky (WTA 17) 7-5 7-6 (7/1) dans l'autre demi-finale.

A 23 ans, Viktorija Golubic disputera la première finale WTA de sa carrière. Elle a parfaitement su exploiter la nervosité de la nouvelle pépite du tennis suisse, vainqueur de Roland-Garros juniors il y a quelques semaines, après avoir écarté l'Allemande Carolina Witthöft 7-6 (7/4) 7-6 (7/4) en matinée. Masarova avait elle battu une autre Allemande, Annika Beck, 7-5 6-2.

Pour illustrer les qualités et les défauts de Rebeka Masarova, il suffit de se pencher sur son premier jeu de service face à Golubic. Un engagement remporté en armant quatre aces, mais en commettant quatre doubles fautes. Capable de déborder son adversaire d'un coup droit surpuissant, la jeune Bâloise offre encore trop de points faciles sur des erreurs directes.

Ceci dit, Viktorija Golubic n'a rien volé et la Zurichoise a démontré qu'elle savait défendre en obligeant sa compatriote à aller chercher les points. Maîtrisant plutôt bien l'arme du contre, elle a su pousser Masarova à l'impatience. Malgré un service moins impressionnant que la Bâloise de 16 ans, Golubic est parvenu à ne le perdre qu'à une seule reprise lors du premier set. Et même lorsque sa première balle ne passait pas, elle a converti 76% de ses points derrière son deuxième service.

Timea trop maladroite

Timea Bacsinszky avait deux raisons de vouloir se hisser en finale dans l'Oberland bernois. Elle avait naturellement envie de disputer une finale WTA en Suisse face à sa compatriote Viktorija Golubic et elle avait l'occasion de prendre sa revanche face à celle qui lui avait barré la route en quarts de finale à Roland-Garros cette année.

Dans la première manche, Timea Bacsinszky a offert deux visages diamétralement opposés. Elle a tout d'abord mené 5-2 en se montrant aussi précise qu'offensive, puis la Vaudoise a perdu cinq jeux d'affilée dont trois sur son service. Résultat, Bertens a empoché le premier set 7-5.

La guerrière de Belmont s'est bien reprise dès le début de la seconde manche pour mener 3-1. Mais au lieu de convertir ses opportunités de double break, la Lausannoise a vu Bertens recoller à 3-3. Contrainte de servir pour rester dans la partie, Timea a pu arracher un tie-break. Seulement dans ce jeu décisif, la Vaudoise n'a pas eu voix au chapitre malgré les encouragements du public. En accumulant les erreurs, elle a offert le match à la Néerlandaise.

Timea, vainqueur de manière expéditive de la Suédoise Johanna Larsson 6-0 6-1 le matin, peut nourrir des regrets dans une partie qu'elle avait les moyens de gagner. Mais en face, Bertens n'a jamais rien lâché et elle a su varier ses coups, répondant notamment comme il faut aux amorties de la Lausannoise.

En raison des mauvaises conditions météorologiques, les joueuses ont donc dû disputer les quarts de finale samedi matin avant d'enchaîner avec les demi-finales. La finale entre Golubic et Bertens aura lieu à 11h dimanche.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!