Mal: Guillaume Canet a eu «le visage paralysé pendant deux mois»
Actualisé

MalGuillaume Canet a eu «le visage paralysé pendant deux mois»

L'acteur revient sur cette période pendant laquelle il devenait «complètement fou». Il explique ne pas avoir dormi pendant 72 heures et avoir été «au fond du gouffre».

par
LeMatin.ch
Guillaume Canet avait le visage complètement descendu et un œil paralysé.

Guillaume Canet avait le visage complètement descendu et un œil paralysé.

AFP

Guillaume Canet a proposé quelques lives durant ce dernier mois sur son Instagram. Le dernier en date était dimanche 10 mai. Il était accompagné par l'un de ses amis, le chirurgien Emmanuel Racy. Avant d’aborder les thèmes du coronavirus ou encore de l’alimentation, le comédien a raconté leur rencontre lors d'une période compliquée de sa vie.

«Il y a une dizaine d’années, je me suis retrouvé dans son cabinet à 22 h 30 par l’intermédiaire de quelqu’un qui m’a donné ses coordonnées. J’étais au fond du gouffre, parce que j’avais une paralysie du visage depuis deux mois», a-t-il expliqué.

«J’avais la tronche complètement descendue, mon œil paralysé, je pouvais plus fermer ni cligner de l'œil. J’étais sous très, très fortes doses de cortisone», a-t-il poursuivi.

«Je n’avais pas dormi depuis 72 heures»

Le comédien avait l’impression d’être «devenu fou» à cause des médicaments. «Je n’avais pas dormi depuis 72 heures, j’avais l’impression d’avoir du feu à l’intérieur de moi, je devenais complètement fou et j’étais limite à me foutre en l’air. Je n’en pouvais plus.»

Emmanuel Racy lui a alors expliqué précisément de quoi il souffrait. «Il m’a expliqué exactement ce que j’avais, pourquoi je l’avais. Il m’a fait des dessins, et ça m’a fait tellement du bien à ce moment d’avoir quelqu’un qui comprenait ce que je vivais. C’est compliqué quand même pour un acteur d’avoir la gueule paralysée.»

Le médecin lui a prescrit un régime à suivre et lui a conseillé de se mettre à la course à pied pour générer des endorphines. «Petit à petit, j’ai retrouvé mon visage. Pour cette raison-là il m’a sauvé quand même un peu la vie, parce que ça aurait été compliqué de faire mon métier en ayant mon visage comme ça.»

FDA

Votre opinion