Publié

PétroleGunvor reprend la raffinerie Petroplus d’Ingolstadt

La société de négoce en matières premières Gunvor rachète la raffinerie Petroplus d’Ingolstadt, dans le sud de l’Allemagne. C’est le deuxième site, après celui d’Anvers, que Gunvor reprend au groupe suisse en faillite.

ARCHIVES, AFP

L’acquéreur, Gunvor, qui se décrit comme l’un des plus grands spécialistes mondial du négoce indépendant de matières premières, a signé un accord pour reprendre les actifs de la raffinerie de Petroplus à Ingolstadt et les activités de marketing, a-t-il indiqué jeudi dans un communiqué.

Les détails financiers n’ont pas été publiés.

La finalisation de l’opération est prévue au troisième trimestre. Gunvor, dont les bureaux principaux sont à Genève et à Singapour et qui est enregistrée à Chypre, veut redémarrer l’activité du site, en arrêt depuis février, «dès que possible».

Gunvor, qui emploie 1500 personnes dans le monde et qui a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 69 millions de dollars (66,6 millions de francs), a repris le site d’Anvers, en Belgique, en mai.

Petroplus, en faillite depuis janvier, possédait cinq raffineries en Europe, dont celle de Cressier (NE). Celle-ci a été vendue à Varo Holding, une coentreprise entre le géant du négoce pétrolier Vitol et la société AtlasInvest.

Le groupe suisse Klesch, spécialisé dans la reprise d’entreprises en difficulté, a déposé en mars une offre pour la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne en France et s’est déclaré intéressé par le site de Coryton en Grande-Bretagne.

Contrat avec Shell

La raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, près de Rouen, à l’arrêt depuis le 10 janvier, est programmée pour redémarrer le 14 juin afin d’honorer un contrat ponctuel conclu avec Shell, a annoncé jeudi soir la direction dans un communiqué.

Shell, qui est l’ancien propriétaire du site, commencera à approvisionner en brut la raffinerie à cette date, à raison de 100'000 barils par jour.

(ats/afp)

Votre opinion