Coronavirus : Guy Parmelin: «À l’avenir, qui souhaite voyager devra être vacciné»
Publié

Coronavirus Guy Parmelin: «À l’avenir, qui souhaite voyager devra être vacciné»

Le président de la Confédération est convaincu que sur les vols internationaux un certificat de vaccination contre le Covid-19 sera obligatoire, tout comme pourraient l’exiger les organisateurs d’évènements culturels ou sportifs.

Image d’archives

Image d’archives

20min/Tarek El Sayed

Guy Parmelin, «agréablement surpris par le nombre de personnes âgées qui se sont fait vacciner», en Suisse est persuadé qu’à l’avenir, des compagnies aériennes exigeront un certificat de vaccination de la part des voyageurs sur le plan international. «A l’avenir, qui souhaite voyager devra être vacciné», dit-il dans une interview à la «NZZ am Sonntag». Il trouverait également approprié et compréhensible qu’au niveau national, des organisateurs d’évènements tels que matches de football ou concerts fassent de même. «Les organisateurs privés peuvent en principe faire ce qu’ils veulent», précise-t-il.

Dans le secteur public, le Conseil fédéral doit «encore discuter de la manière dont nous voulons réglementer cela. Mais j'accorderais une grande priorité aux intérêts de la sécurité», affirme le président de la Confédération. «Il faut par exemple, rendre les masques obligatoires pour les personnes non vaccinées dans les transports publics », préconise-t-il.

Cantons, testez votre population!

Guy Parmelin en appelle d’ailleurs aux cantons pour effectuer des tests à large échelle (financés par la Confédération), détecter les personnes porteuses du virus et briser la chaîne d’infections. Pour lui, cela permettra d’éviter de longues fermetures d’écoles, ainsi que la mise en quarantaine ou des arrêts de travail pour les entreprises. De plus, la réouverture des établissements publics en serait facilitée.

A la question si la crise du coronavirus prendra fin en Suisse le jour où toutes les personnes prêtes à être vaccinées le seront, il rappelle que plusieurs questions restent ouvertes: par exemple savoir si les personnes vaccinées peuvent encore transmettre le virus. « C'est pourquoi les règles d'hygiène et de distance s'appliqueront certainement encore pendant un certain temps », conclut-il.

(ewe)

Votre opinion

414 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

philippe782

22.02.2021, 23:39

on appel cela de la discrimination

Trogne à goutte

22.02.2021, 20:38

Les grandes entreprises pharmaceutiques ont parlé et le gouvernement a répondu: Amen.

Abx

22.02.2021, 19:59

Il est impossible de se faire vacciner à l'heure actuelle en Suisse pour la majorité. Menacer de sanctions des gens qui voudraient être vaccinés et ne le peuvent pas est inacceptable