21.03.2020 à 12:39

CoronavirusGuy Parmelin convoque une table ronde

Si le paquet de mesures de soutien présenté par le Conseil fédéral a reçu un accueil largement positif, les partenaires sociaux demandent plus de dialogue.

Le ministre de l'économie Guy Parmelin a invité tous les partenaires à une table ronde la semaine prochaine pour discuter de mesures liées à la crise du coronavirus. La Confédération entend également intensifier le contact avec les cantons.

«Nous avons peut-être sous-estimé le fait de regarder de près les mesures avec les partenaires sociaux», a déclaré Guy Parmelin à la radio alémanique SRF samedi.

Plusieurs de ces partenaires ont critiqué la Confédération pour ne pas suffisamment les écouter. Mais le paquet de mesures de soutien à hauteur de 42 milliards présenté vendredi par le Conseil fédéral a reçu un accueil largement positif.

Appel à la solidarité

«Si seuls des détails font l'objet de critiques, on peut dire que l'exercice a plutôt bien fonctionné», a ajouté le ministre. Il est important de soutenir l'économie dans cette situation particulière: «C'est dans l'intérêt de la communauté».

Parallèlement, le conseiller fédéral appelle les partenaires sociaux à la solidarité. «Nous disposons de finances très saines. Et nous avons encore de la marge, si cela était nécessaire», a-t-il ajouté. Mais il ne faut pas oublier que c'est l'argent des contribuables. Il s'agit d'y aller avec précaution. De même, il ne faut pas abuser de la situation pour imposer définitivement de nouvelles règles.

Des apprentis licenciés

Certaines entreprises ont malheureusement déjà commencé à licencier des apprentis, déplore Guy Parmelin. «Cela ne va pas du tout. Ceux qui ont renvoyé des apprentis doivent faire marche arrière tout de suite».

Le Conseil fédéral entend contrer cette évolution par des indemnités de réduction de l'horaire de travail pour apprentis. Cette mesure fait partie du paquet de soutien présenté vendredi.

Le gouvernement a promis 10 milliards de francs il y a une semaine pour soutenir l'économie face au coronavirus. Il y a ajouté 32 milliards vendredi.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!