Actualisé

Carnet noirH.R. Giger, le père d'«Alien», est décédé

L'artiste suisse Hans Ruedi Giger qui avait notamment créé le monstre de l'espace «Alien» est décédé à l'âge de 74 ans à Zurich.

1 / 17
Le 16 avril 1980, l'artiste reçoit un Oscar pour le travail qu'il a effectué sur les effets spéciaux d'Alien, de Ridley Scott, en 1979.

Le 16 avril 1980, l'artiste reçoit un Oscar pour le travail qu'il a effectué sur les effets spéciaux d'Alien, de Ridley Scott, en 1979.

Keystone
Devant le Necronomicon, le 19 octobre 1981.

Devant le Necronomicon, le 19 octobre 1981.

Keystone
Giger photographié le 8 avril 1984 devant son tableau intitulé «Environment».

Giger photographié le 8 avril 1984 devant son tableau intitulé «Environment».

Keystone

L'artiste grison Hans Ruedi Giger est décédé lundi. Il est mort à l'âge de 74 ans à Zurich, a confirmé mardi le Musée HR Giger de Gruyères (FR). L'institution n'a en revanche pas pu préciser les circonstances du décès.

HR Giger doit beaucoup de sa renommée au film «Alien» dont il a créé le monstre et qui lui a valu un Oscar en 1980. L'artiste est considéré comme l'un des plus marquants du réalisme fantastique.

Né le 5 février 1940 à Coire, HR Giger se passionne très tôt pour les créations fantastiques et macabres. Son imagination fertile le conduit à étudier l'architecture et le dessin industriel à Zurich, indique la biographie publiée sur le site de son musée à Gruyères (FR).

Par la suite, il réalise des courts métrages documentaires. Bientôt il couche sur le papier des créatures mutantes et cauchemardesques qui associent êtres de chair et pièces mécaniques. Cette forme d'art qu'il nomme «biomécanique» va tout à la fois fasciner et inquiéter le public.

Naissance d'«Alien»

Maître de l'aérographe, ce peintre met en scène ses fantasmagories sur de grandes toiles, souvent dans les tons gris, bleu ou noir. En 1976, son tableau «Necronomicon» attire l'attention du cinéaste britannique Ridley Scott alors en quête d'un «look» pour la créature monstrueuse de son prochain film. Ce sera «Alien».

Pour son travail sur ce long métrage, HR Giger recevra un Oscar. La terrifiante combinaison revêtue par un acteur pour interpréter le monstre extra-terrestre a été vendue aux enchères plus de 126'000 dollars il y a une dizaine d'années.

Il a ensuite apporté sa collaboration à d'autres films comme «Poltergeist 2» et «Alien 3». Il a aussi réalisé plusieurs pochettes de disques tels «Koo Koo» (Debbie Harrys) et «Brain Salad Surgery» (Emerson, Lake and Palmer).

L'artiste a décliné son univers également sous forme de sculptures. Il a aussi signé du mobilier, des installations, des aménagements d'intérieur, des pochettes de disques ou contribué aux décors de la tournée de la chanteuse française Mylène Farmer en 1999-2000.

Musée à Gruyères

L'unique musée HR Giger au monde a ouvert ses portes en 1998 dans la cité médiévale de Gruyères (FR). Cette institution privée montre en permanence 250 travaux du Grison, essentiellement des toiles et des sculptures. Elle propose en outre des expositions temporaires d'autres créateurs.

(ats)

Ton opinion