Hockey sur glace - Haas a mis un point final à un derby complètement fou
Publié

Hockey sur glaceHaas a mis un point final à un derby complètement fou

Les Biennois, qui n’ont mené qu’une seule fois à la marque, se sont imposés 8-7 après prolongation face au CP Berne. Le capitaine du HCB a inscrit le but victorieux à la 64e minute.

par
Cyrill Pasche
(Bienne)
Bienne et Berne se sont livrés un duel à couteaux tirés mercredi sur la glace de la Tissot Arena.

Bienne et Berne se sont livrés un duel à couteaux tirés mercredi sur la glace de la Tissot Arena.

Urs Lindt/freshfocus

Un festival de buts et, par moments, un grand n’importe quoi. Mais dans le bon sens du terme. Du spectacle, il y en a eu, c’est certain, entre deux formations qui ont parfois donné l’impression d’évoluer sans défense et de laisser leurs gardiens livrés à eux-mêmes.

Celui des Biennois par exemple, Joren van Pottelberghe, d’ordinaire si solide, a mis un terme à sa drôle de soirée après 27 minutes de jeu et cinq buts encaissés. Le score était déjà de 4-5 en faveur du CP Berne lorsque «JvP» a cédé sa place à Elien Paupe. Le gardien du CP Berne, Daniel Manzato, a pour sa part bossé un peu plus longtemps mercredi soir. Le Vaudois a toutefois été relayé par Philip Wüthrich au début de la troisième période. Le score au moment de la rocade? 5-6 en faveur du SCB. Onze buts en seulement deux périodes, cela n’arrive évidemment pas très souvent.

Course poursuite seelandaise

Quant aux Seelandais - menés 0-3 après 12 minutes et qui ont ensuite passé la majeure partie de leur soirée à patiner après un score déficitaire -, ils ont fini par égaliser à la 42e minute grâce à Fabio Hofer (6-6) en powerplay suite à l’expulsion de Grégory Sciaroni (cinq minutes et pénalité de match pour un coup à la tête de Michael Hügli) en fin de deuxième période. L’Autrichien à licence suisse signait là son deuxième but du match. C’est lui qui, au premier tiers, avait déjà lancé la course poursuite seelandaise en inscrivant le 1-3 à cinq contre quatre (17e).

6-6, puck au centre, faites vos jeux. Dans cette partie complètement débridée, le SCB est de nouveau repassé en tête. Cette fois, le défenseur Calle Andersson s’est joint à la fête de tirs (51e, 6-7). Et comme il aurait été bien dommage de s’arrêter en si bon chemin, le HCB est une fois de plus revenu à la hauteur des Bernois. Une passe magique de Luca Cunti a permis à Mike Künzle de signer le 7-7 (57e) et d’envoyer tout le monde en prolongation. Dans un match insensé qui ne pouvait décidément se décider qu’à la roulette, le HC Bienne a finalement eu le dernier mot. Gaëtan Haas, d’un slapshot rageur à 5 contre 3, a mis un point final à une soirée complètement folle (64e, 8-7).

Bienne - Berne 8-7 ap (2-3 3-3 2-1)

Tissot Arena. 6039 spectateurs.

Arbitres: Wiegand, Fluri, Obwegeser et Meusy.

Buts: 8e Moser (Varone, Bader) 0-1, 11e Kast 0-2, 12e Daugavins (Kahun) 0-3, 17e Hofer (Grossmann, Cunti/ 5 c 4) 1-3, 20e Sallinen (Hofer, Forster) 2-3, 21e Daugavins (Thomas) 2-4, 25e Hügli (Sallinen) 3-4, 26e Thomas (Daugavins, Kahun/ 5 c 4) 3-5, 27e Stampfli (Lööv, Cunti) 4-5, 37e Kahun (Daugavins, Untersander/ 5 c 4) 4-6, 37e Künzle (Brunner, Lööv) 5-6, 42e Hofer (Cunti, Brunner/ 5 c 4) 6-6, 51e Andersson (Kast, Kahun) 6-7, 57e Künzle (Cunti, Yakovenko) 7-7, 64e Haas (Cunti, Hofer/ 5 c 3) 8-7.

Bienne: van Pottelberghe (27e Paupe); Stampfli, Lööv; Yakovenko, Grossmann; Schneeberger, Forster; Christen; Hischier, Haas, Rajala; Brunner, Cunti, Künzle; Hofer, Sallinen, Hügli; Kessler, Froidevaux, Tanner; Schläpfer. Entraîneur: Törmanen.

Berne: Manzato (41e Wüthrich); Untersander, Henauer; Andersson, B. Gerber; Pinana, C. Gerber; Hänggi; Thomas, Kahun, Daugavins; Fahrni, Varone, Moser; J. Gerber, Kast, Bader; Sciaroni, Neuenschwander, Berger. Entraîneur: Lundskog.

Pénalités: 3 x 2’ contre Bienne, 3 x 2’ + 1 x 5’ (Sciaroni) + pénalité de match (Sciaroni, Lundskog) contre Berne.

Notes: Bienne sans Fey, Rathgeb (blessés), Korpikoski, Delémont, Karaffa (malades) ni Kohler (surnuméraire). Berne sans Scherwey, Jeffrey (blessés), Conacher (surnuméraire), Thiry ni Praplan (malades). Tir sur le poteau: Künzle (40e). Temps mort demandé par Bienne (57e).

Votre opinion