Publié

Formule 1Hamilton de retour en piste, aux côtés du fils Schumacher

Après un Grand Prix sur la touche pour avoir contracté le Covid-19, Lewis Hamilton a repris la piste lors des essais libres du dernier GP de 2020 à Abou Dhabi, dominés par son équipier Valtteri Bottas.

Le fils du Baron rouge en piste avec le grands.

Le fils du Baron rouge en piste avec le grands.

KEYSTONE

Petit événement, Mick Schumacher, le fils de Michael, a lui fait ses débuts anticipés – «sans problème particulier» - avec Haas, avec qui il disputera sa première saison parmi l’élite l’an prochain. Bottas a réalisé un chrono de 1’36’’276 au crépuscule lors des essais libres 2, les seuls représentatifs des conditions des qualifications samedi et de la course dimanche (à 14h00 suisses). Il devance Hamilton de 0’’203 et le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), le plus rapide des essais libres 1 en début d’après-midi, de 0’’770.

L’écart entre eux et le reste de la grille (pointé à 1’ ou plus du Finlandais) n’est toutefois pas entièrement révélateur. Entre de petites erreurs de pilotage et le trafic à négocier, Bottas, Hamilton et Verstappen n’ont pas réalisé de temps représentatif sur des pneus tendres, les plus rapides sur un tour. Hormis le top 3, seul le Mexicain de Racing Point, Sergio Pérez, (7e à 1’230) a enregistré son chrono sur des gommes medium.

Derrière l’habituel trio de tête et la deuxième Red Bull du Thaïlandais Alexander Albon (4e à 0’’987), le milieu de tableau (McLaren, Renault, Racing Point, Ferrari et AlphaTauri) est une nouvelle fois très dense. Trois millièmes seulement séparent le 6e, le Français Esteban Ocon, du 9e, son équipier australien chez Renault Daniel Ricciardo !

Hamilton est de retour

Hamilton est de retour

KEYSTONE

Mécaniques fatiguées

Mais le chrono pourrait bien ne pas être le seul juge ce week-end: fin de saison oblige les mécaniques commencent à faire défaut. Hamilton a subi des problèmes de freins et de boîte de vitesses. Bottas a été embêté par son accélérateur, Ricciardo par sa pression d’essence. Le Finlandais Kimi Räikkönen a dû éteindre un feu sous le capot moteur de son Alfa Romeo et la batterie du Britannique George Russell (Williams) a fait des siennes.

Le Danois Kevin Magnussen (Haas), qui dispute très certainement son dernier GP, et Pérez, qui n’a pour l’heure pas sa place sur la grille l’an prochain, ont eux changé plusieurs éléments de leurs moteurs au-delà de la limite autorisée par saison. Pénalisés pour cela, ils partiront aux dernières places sur la grille dimanche, alors que le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), responsable d’un accrochage au départ du GP de Sakhir la semaine dernière, avait déjà écopé de trois places de pénalité.

Pour en revenir à Mick Schumacher, 18e des essais libres 1, l’Allemand de 21 ans a passé un «sacré moment». «Je me suis amusé. C’est génial d’être de retour au volant d’une F1», s’est réjoui celui qui participera aussi aux tests de fin saison mardi à Abou Dhabi, afin de «travailler sur des points spécifiques (comme les longs relais ou le fonctionnement des pneus) après cet avant-goût».

Avec seulement trois jours d’essais d’avant-saison en 2021 (dont le lieu et les dates n’ont pas encore été tranchés), «chaque moment en piste est bon à prendre», rappelle le champion 2020 de Formule 2. Du côté d’AlphaTauri, c’est le Japonais Yuki Tsunoda, 3e de la F2 et pressenti pour remplacer le Russe Daniil Kvyat l’an prochain, qui est dans les stands ce week-end, avant de prendre part aux mêmes tests mardi.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Refaaf

11.12.2020 à 18:27

Bonne chance a Schumi junior!

Duncan

11.12.2020 à 17:57

Titre bizarre