Formule 1 - Hamilton envoie un signal fort à Verstappen
Actualisé

Formule 1Hamilton envoie un signal fort à Verstappen

Le Britannique a réalisé le meilleur temps lors de la deuxième série d’essais libres du Grand Prix d’Abu Dhabi. Le Néerlandais a terminé au 4e rang.

Les essais libres ont tourné à l’avantage de Lewis Hamilton, ici devant Max Verstappen, sur le circuit de Yas Marina.

Les essais libres ont tourné à l’avantage de Lewis Hamilton, ici devant Max Verstappen, sur le circuit de Yas Marina.

AFP

Lewis Hamilton (Mercedes) a dominé Max Verstappen (Red Bull), 4e, lors des essais libres, vendredi, à Abu Dhabi, où se joue le titre mondial en Formule 1 entre les deux rivaux à égalité avant ce dernier Grand Prix.

Avantage Hamilton: à la veille des dernières qualifications de l’année, samedi, à 17 heures locales (14 heures en Suisse), au soleil couchant, c’est le Britannique qui a mis la pression sur son jeune adversaire néerlandais en le devançant de 0’’641. Le Français Esteban Ocon (Alpine) et Valtteri Bottas (Mercedes) se sont même intercalés, plaçant Verstappen 4e.

S’il est mené 5 à 9 au jeu des pole positions pour le moment avant le 22e Grand Prix de l’année, Hamilton reste sur deux positions de pointe au Qatar et en Arabie saoudite.

À Jeddah la semaine passée, Verstappen était lancé dans un tour parfait pour battre le chrono de Hamilton quand il est parti à la faute au tout dernier virage, laissant la pole au septuple champion du monde.

Après un Grand Prix ubuesque et de nombreux rebondissements, c’est Hamilton qui s’est imposé, offrant une incroyable finale aux Emirats: les deux rivaux pour la couronne se présentent à égalité de points (369,5), une première depuis 1974.

Le Britannique, qui a décroché trois victoires lors des trois dernières manches, a pour lui la tendance. Mais le Néerlandais a un autre avantage: ses neuf succès contre huit en GP cette année.

Horner: «Comme dans Squid Game»

Si cela se joue à la régulière, que le meilleur gagne: celui qui marquera plus de points dimanche sera champion.

Mais s’ils finissent à égalité (si l’un se classe 9e et l’autre 10e avec le meilleur tour, soit deux points chacun, ou qu’aucun ne marque de points, en terminant hors du top 10 ou en abandonnant), Verstappen sera couronné grâce à son plus grand nombre de victoires.

Si la possibilité existe que cela se termine par un crash (comme à Silverstone avec l’abandon de Verstappen, ou à Monza avec un double abandon), les protagonistes espèrent ne pas en arriver là.

«Personne n’aborde la course en se disant qu’elle va se terminer par un accident», a rejeté Christian Horner, patron de l’écurie Red Bull. «Il y a des spéculations mais notre objectif est de gagner sur la piste».

«C’est presque comme dans Squid Game (ndlr: série à succès sur Netflix), le fait d’arriver ici à égalité», s’est-il amusé.

«Tout se jouera dimanche. Celui qui gagnera le méritera», a estimé son homologue de Mercedes, Toto Wolff.

Le circuit de Yas Marina était une chasse gardée de Mercedes jusqu’à l’an dernier, avec six poles et six victoires entre 2014 et 2019. Mais en 2020, le Néerlandais de Red Bull a créé la surprise en s’adjugeant pole et victoire.

Un élément d’incertitude s’ajoute cette année: le tracé a été modifié afin d’être plus rapide et plus propice aux dépassements.

Au vu des premiers essais, les modifications vont bien à Hamilton: devancé lors de la première séance par Verstappen, l’Anglais a corrigé le tir et mis son adversaire à plus de six dixièmes.

Räikkönen dans le décor

Mercedes et Red Bull se disputent aussi le titre des constructeurs. L’écurie allemande est favorite avec 28 points d’avance et un maximum de 44 encore disponibles.

Enfin, le paddock fait ses adieux au Finlandais Kimi Räikkönen, qui prendra sa retraite après 19 saisons depuis 2001 et un titre mondial chez Ferrari en 2007. Vendredi, le pilote de 42 ans a envoyé son Alfa Romeo dans le décor en fin de séance. Il est sorti sans encombre de sa monoplace endommagée.

Avant les qualifs›, les pilotes auront une troisième dernière heure d’essais libres, samedi. Comme les qualifications, la course dimanche aura lieu au coucher du soleil, à 17 heures locales (14 heures en Suisse).

(AFP)

Votre opinion