Formule 1: Hamilton et Alonso pénalisés au prochain GP
Actualisé

Formule 1Hamilton et Alonso pénalisés au prochain GP

Les deux pilotes seront rétrogradés sur la grille de départ, dimanche, à Spa-Francorchamps.

Le Britannique a réalisé le 2e temps des premiers essais libres du GP de Belgique.

Le Britannique a réalisé le 2e temps des premiers essais libres du GP de Belgique.

AFP

L'Espagnol Fernando Alonso sera pénalisé de 35 places sur la grille de départ du Grand Prix de Belgique, à Spa-Francorchamps, dimanche, a-t-on appris vendredi auprès de Honda, le motoriste de l'écurie McLaren. A la suite d'une fuite d'eau survenue vendredi matin lors de la première séance d'essais libres, au cours de laquelle le double champion du monde n'a pu faire que trois tours, plusieurs composants de son moteur hybride ont été changés, au-delà des quotas fixés par le règlement technique.

Cette pénalité obligera Alonso à partir en fond de grille, vu il n'y a que 22 pilotes en F1, sachant que les places de plus que la sanction effectivement purgé ne peuvent pas être reportées au GP suivant, heureusement pour l'Espagnol.

Le Britannique Lewis Hamilton a pour sa part écopé d'une pénalité de 30 places, également applicable pour le GP de Belgique. Il a été sanctionné pour la même raison, à savoir parce que son équipe a changé des composants de son moteur hybride au-delà des quotas réglementaires.

Cette pénalité avait été annoncée jeudi par le pilote en conférence de presse puis confirmée vendredi par Mercedes. Nico Rosberg, coéquipier chez Mercedes du pilote britannique, n'a de son côté pas encore épuisé son quota et il devrait être le principal bénéficiaire de cette pénalité. Le vice-champion du monde allemand a actuellement 19 points de retard sur Hamilton, vainqueur des quatre derniers GP. Et il s'est montré le plus rapide des premiers essais libres, vendredi matin, devant... Hamilton.

«Minimiser l'impact»

«D'après ce que je sais, on va prendre la pénalité ce week-end» avait déclaré le triple champion du monde jeudi. «Je vais faire mon possible pour en minimiser l'impact», a-t-il ajouté, estimant aussi qu'il serait évidemment «très difficile» de gagner la course.

Hamilton a déjà gagné deux fois à Spa, dans une McLaren en 2010 puis dans une Mercedes l'an dernier.

(AFP)

Votre opinion