Formule 1 – Hamilton et Mercedes s’inclinent pour de bon devant Verstappen
Actualisé

Formule 1Hamilton et Mercedes s’inclinent pour de bon devant Verstappen

Poussée par son pilote, qui ne souhaite pas être sacré hors de la piste, l’écurie allemande a abandonné son appel contre la victoire de Max Verstappen, ce jeudi.

Lewis Hamilton (à gauche) et Max Verstappen (à droite) ont offert une lutte acharnée pour le titre de Formule 1 cette saison.

Lewis Hamilton (à gauche) et Max Verstappen (à droite) ont offert une lutte acharnée pour le titre de Formule 1 cette saison.

AFP

La saison 2021 de Formule 1 touche définitivement à sa fin. Si, sportivement, celle-ci s’est conclue dimanche, par le sacre de Max Verstappen, les conditions dans lesquelles le Néerlandais l’a obtenu ont poussé Mercedes à jouer les prolongations. L’écurie britannique conteste le résultat du dernier Grand Prix et, donc, l’issue du championnat du monde. Or, elle a annoncé ce jeudi l’abandon de ses poursuites.

Dimanche, à 5 tours de la fin, Lewis Hamilton menait la course et se dirigeait vers son 8e titre mondial quand le Canadien Nicholas Latifi (Williams) a accidenté sa monoplace, entraînant l’intervention de la voiture de sécurité. Distancé de 12 secondes, Verstappen en a profité pour revenir sur son rival et s’équiper de pneus neufs. Et alors que le clan Mercedes s’attendait à ce que la course se termine au ralenti, les commissaires ont subitement décidé qu’elle reprendrait au dernier tour. Mieux équipé, le pilote Red Bull a dépassé sans mal Hamilton et s’est offert une victoire inespérée.

Deux réclamations

Dans la foulée, Mercedes a posé deux réclamations. La première pour contester le fait que Verstappen ait doublé Hamilton de quelques centimètres, sous régime de voiture de sécurité. Celle-ci a été repoussée, tout comme la deuxième, qui portait sur la manière dont la safety car a été retirée de la course. Mercedes, épaulé par le prestigieux avocat Paul Harris, souhaitait faire appel de cette décision et a jusqu’à ce jeudi 19h pour saisir la cour d’appel de la FIA (Fédération internationale de l’automobile). Toutefois, l’écurie allemande a annoncé dans la journée qu’elle ne contestera finalement pas cette décision.

L’instigateur de ce retournement de situation n’est autre que Lewis Hamilton. Le septuple champion du monde, fraîchement anobli par le prince de Galles, ne souhaitait pas obtenir un nouveau titre devant les tribunaux et a sommé ses supérieurs d’en rester là. Mercedes a également été apaisée par le communiqué du Conseil mondial du sport automobile, qui s’est engagé à tirer les leçons d’une saison «ternie».

«Nous saluons la décision de la FIA de mettre en place une commission chargée d'analyser en profondeur ce qui s'est passé à Abu Dhabi et d'améliorer la robustesse des règles, de la gouvernance et de la prise de décision en Formule 1, indique Mercedes dans son communiqué. L'équipe Mercedes-AMG Petronas travaillera activement avec cette commission pour construire une meilleure Formule 1. Nous tiendrons la FIA responsable de ce processus et nous retirons notre appel par la présente. À Max Verstappen et à Red Bull Racing: nous tenons à exprimer notre sincère respect pour vos réalisations cette saison. Vous avez rendu cette lutte pour le titre de champion vraiment épique. Max, nous vous félicitons, ainsi que toute votre équipe. Nous sommes impatients de nous battre contre vous sur le circuit la saison prochaine.»

Ce jeudi soir, à l’occasion du gala de fin d’année de la FIA, Max Verstappen recevra donc son trophée sans aucune polémique. Ou comment clôturer dans le calme une saison explosive jusqu’au dernier virage, et même au-delà.

(Sport-Center)

Votre opinion