16.12.2016 à 19:58

FranceHanouna entrera bien au musée Grévin en 2017

L'animateur controversé de C8 aura bel et bien son double de cire, dès l'an prochain.

Cyril Hanouna a tenu divers propos polémiques dans son émission «Touche pas à mon poste».

Cyril Hanouna a tenu divers propos polémiques dans son émission «Touche pas à mon poste».

AFP

Cyril Hanouna, l'animateur controversé de C8, aura bien son effigie au musée Grévin l'an prochain, a confirmé vendredi à l'AFP l'établissement, citant le président de l'Académie Grévin Stéphane Bern, après un article du Parisien selon lequel le musée était tenté de renoncer au projet, en raisons des dérapages de l'animateur.

Selon Le Parisien, des débats «houleux» ont eu lieu au sein du musée à ce sujet, alors que la statue est presque terminée.

Fans et détracteurs

Pour son émission en direct «Touche pas à mon poste», qui rassemble chaque soir 1,2 à 1,7 million de téléspectateurs, Cyril Hanouna compte de nombreux fans, mais aussi de nombreux détracteurs. Ces derniers ont été choqués par des séquences polémiques, comme ces dernières semaines celle de l'humiliation d'un chroniqueur et un geste déplacé envers une invitée.

Saisi par des centaines de téléspectateurs, le CSA a adressé à la chaîne plusieurs avertissements et engagé une procédure de sanction.

Cote à la baisse

Cette semaine l'Association des journalistes lesbiennes gay bi et trans (AJL) a aussi dénoncé les plaisanteries graveleuses et humiliantes prenant pour cible des homosexuels, qui sont monnaie courante sur le plateau de TPMP.

Des critiques qui ont fait dégringoler sa cote: selon un sondage de TV Magazine, Cyril Hanouna a disparu du classement des 50 personnalités télé les plus populaires, alors qu'il était en 23e place l'an dernier.

Présidée par Stéphane Bern, l'Académie Grévin se réunit deux fois par an pour choisir les nouvelles personnalités de cire. Créé en 1882, le musée parisien accueille chaque année près de 800'000 visiteurs. En 2016 sont entrés Marc Lavoine, Kad Merad, Renaud Lavillenie, Kev Adams et Nikos Aliagas.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!