Publié

«Discover more»Harley, 20'000 km pour entrer dans l'histoire

Pour prouver la qualité de ses produits, Harley soumet une de ses motos à un test de 20'000 km. «Le Matin» a participé à l’aventure.

par
Philippe Clément

Partir de la Jordanie pour arriver en Autriche après 20 000 km de route et 30 pays traversés: voilà la feuille de route dessinée par Harley-Davidson pour le test destiné à démontrer la fiabilité de ses nouveaux modèles. A son guidon, plus de 50 motards se relaient. Voilà qui explique notre «centième» de parcours, du château de Chillon à la concession Harley de Genève, via le Musée olympique, la vallée de Joux et ses cols.

Le verdict? Convaincant! Equipée de la technologie moderne, de la radio et même d’un GPS, la Street Glide est confortable, puissante et «facile». Même si, en vraie Harley, elle ne goûte toujours que moyennement aux virages serrés de nos cols à lacets.

On lui souhaite bonne route pour la suite. Et on irait volontiers la rejoindre, le 6 septembre, à la Semaine européenne de la moto, en Autriche, à la fin du périple.

PIT STOP

Crime de lèse-majesté?

Du côté de Milwaukee, le «Projet Rushmore» c’est une sorte de révolution. L’idée? Revisiter le mythe lancé en 1903 et le doter du confort moderne. Un GPS par-ci, un ordinateur de bord par-là. Et puis, un peu plus bas, un refroidissement liquide pour de nouveaux moteurs.

Un refroidissement liquide? Sur une Harley? Vous êtes dingues? Une Harley, Môssieur, ça vibre, ça pétarade et, surtout, ça se refroidit à l’air.

Comme les Porsche… Eh oui, certains combats datent un peu. Depuis la 996, les belles allemandes aussi ont passé à l’eau. Et après? Si la «lettre» n’y est plus, l’«esprit» reste, intact.

Depuis la dernière guerre, la mécanique a fait des progrès immenses. Il aurait été fort regrettable que, au nom de l’intégrisme du boulon et de la rondelle, Harley ne puisse en profiter.

Les Harley-Davidson «post-Rushmore» ont donc perdu leur rusticité, pas leur âme. La preuve: elles «raclent» toujours dans les virages…

Philippe CLÉMENT, Journaliste auto

Votre opinion