03.11.2020 à 17:46

HommageHarrison Ford salue son «père» Sean Connery

Les deux acteurs avaient joué ensemble dans «Indiana Jones et la dernière croisade», en 1989.

von
L. F.
«Vous ne pouvez pas savoir ce qu’est le plaisir jusqu’à ce que quelqu’un vous paye pour trimballer Sean Connery dans le side-car d’une moto russe, rebondissant sur un sentier cahoteux et sinueux de montagne et le regarder se tortiller», se souvient Harrison Ford.

«Vous ne pouvez pas savoir ce quest le plaisir jusquà ce que quelquun vous paye pour trimballer Sean Connery dans le side-car dune moto russe, rebondissant sur un sentier cahoteux et sinueux de montagne et le regarder se tortiller», se souvient Harrison Ford.

Starface

Sean Connery, c’était bien sûr le premier 007. Mais, pour les fans de la pop culture des années 1980, il était peut-être surtout Henry Jones, Sr., soit le père d’Indiana Jones, le célèbre aventurier archéologue imaginé par George Lucas. L’acteur écossais, décédé samedi à 90 ans, et Harrison Ford avaient partagé l’affiche d’«Indiana Jones et la dernière croisade», en 1989. Ce dernier a enfin réagi sur la mort de la légende du cinéma dans un communiqué publié mardi soir par «Variety».

«Il était mon pèrepas dans la vraie vie, mais dans «Indiana Jones 3». Vous ne pouvez pas savoir ce quest le plaisir jusquà ce que quelquun vous paye pour trimballer Sean Connery dans le side-car dune moto russe, rebondissant sur un sentier cahoteux et sinueux de montagne et le regarder se tortiller. Mon Dieu ce que nous nous sommes amusés», décrit Harrison Ford, faisant référence à une scène du film de Steven Spielberg.

«Sil est au paradis, jespère quils ont des terrains de golf», ajoute-t-il en référence à la passion de l’interprète de James Bond pour ce sport. Il conclut: «Repose en paix cher ami».

Nommé aux Golden Globes

Sean Connery avait été nommé aux Golden Globes pour son rôle dans «Indiana Jones et la dernière croisade». Steven Spielberg a toujours vu le personnage dIndiana Jones comme un James Bond en plus aventurier. Ce n’est donc pas le fruit du hasard si le film compte à son générique une incarnation de l’agent secret. Longtemps espéré par les fans, Sean Connery avait finalement décliné linvitation pour reprendre son rôle de Henry Jones Sr. dans «Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal» (2008), préférant ne pas sortir de sa retraite annoncée cinq ans plus tôt.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé