Royalties - Harry et Meghan lâchent à nouveau les chiens sur la BBC
Publié

RoyaltiesHarry et Meghan lâchent à nouveau les chiens sur la BBC

Pour avoir suggéré que le couple n’avait pas demandé l’accord de la reine avant de rendre public le prénom Lilibet Diana pour leur fille, un journaliste est accusé d’être l’origine d’un reportage «faux et diffamatoire».

Meghan et Harry.

Meghan et Harry.

AFP


Les avocats du prince Harry et de Meghan, duchesse de Sussex, ont envoyé un avertissement officiel aux patrons de la BBC pour un reportage qualifié de «faux et diffamatoire» concernant le prénom de leur fille. Le couple a accueilli leur deuxième enfant le 4 juin dernier et ils ont révélé qu’ils avaient choisi le prénom de Lilibet Diana en l’honneur de la grand-mère de Harry, la reine Elizabeth II, et de sa mère, Diana, princesse de Galles.

Une «source du palais»

De nombreux médias ont relayé que, avant de rendre public leur choix, les parents avaient contacté la monarque pour lui demander son accord pour utiliser Lilibet, un prénom proche de l’affectueux diminutif Lilibeth que prince Philip aimait employer en privé. Mais le mercredi 9 juin, le correspondant royal de longue date de la BBC, Jonny Dymond, a affirmé que ce n’était pas le cas, citant une «source du palais».

Le journaliste avait nuancé l’information de cette source n’omettant pas une autre, officielle, qui précisait bien que «le duc a parlé avec sa famille avant l’annonce» et que la grand-mère de Harry a été la première consultée.

Cabinet d’avocats activé

Mais l’affirmation contestée de Jonny Dymond ayant été reprise, Harry et Meghan ont activé le cabinet londonien Schillings, rapporte «Variety».

La nouvelle intervient quelques semaines après que l’ancien présentateur de la BBC Martin Bashir a été critiqué pour avoir utilisé des méthodes douteuses pour obtenir son interview télévisée controversée de la princesse Diana en 1995. Le prince Harry a suggéré que cette interview avait contribué à la mort de sa mère, décédée deux ans plus tard dans un accident de voiture à Paris alors qu’elle était harcelée par des paparazzis.

(CoverMedia/JChC)

Votre opinion