Publié

Edition«Hashtag» et «Selfie» entrent dans le dictionnaire

Ne «psychotez» pas si votre ordinateur «bogue», mais gardez votre «zénitude» en «vapotant» avec cet objet «iconique», vraie «tuerie»: plus de 150 nouveaux mots entrent dans Le Petit Robert et Le Larousse.

AFP

Beaucoup d'«intronisés» sont issus de la psychologie, comme «psychologisation» ou «hystérisation» dans cette édition à paraître le 5 juin.

«Deux tiers des 150 mots ou sens nouveaux arrivés dans le millésime 2015 du Petit Larousse proviennent du vocabulaire encyclopédique, recensé par notre cinquantaine de spécialistes, qui planchent sur une banque de données de quelque 800 mots, et un tiers de l'usage par tous nos concitoyens d'expressions nouvelles», a expliqué Carine Girac-Marinier, directrice du département Dictionnaires et Encyclopédies de Larousse.

Un Larousse vendu par minute

Deux critères président à l'entrée d'un mot dans le «Petit Larousse», qui détient 70% des parts de marché du secteur. «Le critère quantitatif - plus un mot est populaire, ce qui est vérifié par le nombre d'occurrences notamment dans les médias -, et le critère qualitatif: le terme doit coller à l'actualité, mais doit aussi pouvoir durer», poursuit-elle.

Ce dictionnaire, dont il se vend un volume par minute, compte cette année 62'500 mots, 125'000 sens et 20'000 locutions, 28'000 noms propres, 4500 compléments encyclopédiques, 5350 dessins, schémas, photographies, drapeaux et cartes et plus de 150 planches illustrées.

Pour célébrer le plus que centenaire «Petit Larousse illustré», la couverture, les pages de garde et les lettrines ont été relookées par le créateur de mode Jean-Charles de Castelbajac.

Le Petit Robert 2015

Le Petit Robert de la langue française accueille dans son édition 2015 quelque 150 mots nouveaux dont plusieurs issus du jargon des nouvelles technologiques comme «hashtag» et «Selfie», révèle Le Parisien jeudi.

Il y avait «600 prétendants à frapper aux pages de la nouvelle édition, un quart a été accepté dans la nouvelle édition qui sortira le 28 mai», écrit le quotidien.«C'est un choix très difficile», avoue au journal, le linguiste Alain Rey, conseiller éditorial aux éditions Le Robert.Le jargon des nouvelles technologies gagne du terrain, constate Le Parisien.

«Hashtag» et «Selfie»

Ainsi, les mots «hashtag» (mot-clé précédé du signe dièse permettant de retrouver tous les messages d'un microblog qui le contiennent) et «Selfie» (autoportrait numérique, généralement réalisé avec un smartphone et publié sur les réseaux sociaux), font leur apparition. «On ne devrait pas parler d'anglicisme ou d'américanisme, mais de californismes car la plupart d'entre eux viennent de la côte ouest des Etats-Unis, en particulier de la Silicon Valley», explique l'expert. Intronisé également le mot «cyberattaque» (acte de piratage informatique sur internet).

On trouve également dans cette nouvelle édition, les mots du quotidien qui doivent leur couronnement aux nouvelles habitudes de consommation, de déplacement et de loisirs des Français, détaille le quotidien. Ainsi parallèlement à l'essor de la cigarette électronique, «vapoter», «vapotage» et «vapoteur» font leur entrée dans Le Petit Robert.

(ats)

Ton opinion