Hockey sur glace: HC Bienne: une bonne marge de progression

Publié

Hockey sur glaceHC Bienne: une bonne marge de progression

Même s'il vient de boucler une phase peu productive, le club seelandais possède des bases prometteuses.

Même s'il vient de boucler une phase peu productive (cinq matches en neuf jours pour un butin de neuf points), la marge de progression du HC Bienne est conséquente.

Les bases sont prometteuses: un gardien de premier plan (Jonas Hiller), qui du haut de ses 37 printemps est toujours en mesure de peser réellement sur un match, comme il l'a brillamment démontré hier soir lors de la victoire 2-1 du HCB à Lugano. La défense, robuste, créative et bien rodée, sait gérer une rencontre quand il le faut.

Ne pas ressembler à Lugano

L'offensive est bien armée, avec quelques artistes, mais aussi des ailiers imposants physiquement tels que Mike Künzle, dominant face aux Tessinois. Il ne manque pas grand-chose au HCB pour franchir un palier supplémentaire, mais il faudra que Martin Steinegger se montre particulièrement inventif sur le marché des transferts.

Le directeur sportif a déjà engagé un cinquième étranger, le Suédois David Ullström, mais il devra rester à l'affût au cas où une occasion en or se présentait au cours des prochaines semaines. Le HCB, qui peine souvent à classer ses matches malgré sa nette domination, a encore besoin de punch en attaque.

S'il ne veut pas nourrir les regrets et ressembler un jour à ce HC Lugano devenu si fade et ordinaire après avoir tutoyé les sommets entre 2015 et 2018 - lorsque Grégory Hofmann, Maxim Lapierre et surtout Elvis Merzlikins étaient encore là -, le HCB doit saisir sa chance cette saison déjà, pendant que la hiérarchie, au sommet, n'est pas établie de manière aussi nette que prévu.

Cyrill Pasche, Lugano

Pour les détails du match, cliquez ici.

Ton opinion