Publié

GrandioseHelmut Berger conte sa grandeur et sa décadence

Il avait la beauté du diable et un goût immodéré de la débauche. L’Autrichien, qui se définit comme la veuve de Visconti, lâche tout dans une biographie iconoclaste.

par
Anne-Catherine Renaud
1 / 7
Arrivée à Cannes pour la projection de «Saint Laurent», en mai 2014.

Arrivée à Cannes pour la projection de «Saint Laurent», en mai 2014.

VALERY HACHE, AFP
L'acteur présentant un livre retraçant sa carrière en images à Berlin, en 2012.

L'acteur présentant un livre retraçant sa carrière en images à Berlin, en 2012.

JOERG CARSTENSEN, Keystone
L'acteur présentant un livre retraçant sa carrière en images à Berlin, en 2012.

L'acteur présentant un livre retraçant sa carrière en images à Berlin, en 2012.

JOERG CARSTENSEN, Keystone

Fascinantes Mémoires que celles de Helmut Berger, l’incroyable « Ludwig» de Visconti. A son tour de vivre aujourd’hui son «Crépuscule des dieux» avant de rejoindre l’étincelante Voie lactée des stars disparues.

Votre opinion