14.01.2020 à 14:44

Henrik Tömmernes, tout simplement le meilleur

Hockey sur glace

Le défenseur suédois est la pierre angulaire de GE Servette. Cela crève les yeux et les statistiques l’appuient.

par
Grégory Beaud
Le No 7 des Vernets a un impact majeur dans le jeu des Grenat

Le No 7 des Vernets a un impact majeur dans le jeu des Grenat

Keystone

Qu’il est loin le temps où Henrik Tömmernes paraissait dépassé sous le maillot des Aigles. Auteur d’un premier exercice discret (2017-2018), le Nordique n’avait pas fait hommage à son statut de meilleur défenseur du championnat de Suède. D'abord décevant, il n’a ensuite fait que progresser pour atteindre un niveau phénoménal cette saison. Et pas uniquement d’un point de vue comptable.

Auteur récemment d’un triplé lors de la belle victoire à Zoug, le No 7 des Vernets a porté son total de points à 21 en 25 matches. L’impression visuelle est appuyée par un petit tour sur le site spécialisé www.nlicedata.com.

Une présence de tous les instants

Cette saison, Henrik Tömmernes est présent sur la glace lors de 59,32% buts marqués par son équipe. Il est le meilleur défenseur dans le domaine. C’est évidemment lié à son temps de jeu gargantuesque, mais pas uniquement. Seuls Harri Pesonen (Langnau, 65,33%) et Roman Cervenka (Rapperswil, 64,32%) font mieux que le Viking des Vernets.

Avec 25’17’’ de glace par match, il est le plus gros consommateur de la ligue avec près de deux minutes de marge sur ses plus proches rivaux. Magnus Nygren (Davos, 23’21’’) étant en concurrence avec Otso Rantakari, il n’a joué que 12 matches. Il faut donc passer à Ryan Gunderson (FR Gottéron, 23’14’’) pour trouver le dauphin d’Henrik Tömmernes.

C’était déjà le Genevois qui détenait le plus gros temps de jeu moyen lors des quatre dernières saisons avec 24’35’’ lors du dernier exercice. L’arrière est donc habitué aux longs efforts. Son cumul de présences n’en demeure pas moins impressionnant. Surtout lorsque l’on voit à quel point il joue constamment juste.

Petit changement tactique

Pas encore convaincus? Henrik Tömmernes s’est blessé en début de saison. Le 20 septembre à Ambri, pour être exact. Le Suédois a manqué neuf matches. Le bilan de GE Servette durant cette période? Quatre victoires pour cinq défaites dont une série de quatre défaites en cinq rencontres. Jamais les Grenat n’ont connu de passe aussi difficile que lorsque le meilleur défenseur du pays était absent de l’alignement.

Début décembre, le Scandinave a encore manqué deux matches. Au lendemain de la victoire face à Bienne, GE Servette est allé perdre de manière surprenante à Rapperswil (4-1). Ce soir-là, le power-play grenat avait été misérable durant les huit minutes de supériorité numérique accordées aux pensionnaires des Vernets. Il n’y a pas de hasard.

Et puis il y a tout ce qui est intangible. Cette présence d’un vétéran toujours calme. Combien de joueurs ont déjà vanté ses mérites depuis le début de saison? Dans le vestiaire, il joue son rôle de mentor à merveille, de quoi faciliter l’acclimatation des jeunes Roger Karrer et Simon Le Coultre.

Le 4 janvier 2019, Chris McSorley avait prolongé le joueur jusqu’au terme de la saison 2020-2021. Autant dire que les Grenat ont parfaitement couvert leurs arrières, ce jour-là.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!