Actualisé 27.03.2019 à 17:03

MétrologieHeure d'été: la Suisse sera-t-elle à nouveau un îlot?

Bruxelles veut mettre fin au changement d'heure saisonnier. En 1980, la Suisse n'avait pas suivi ses voisins qui passaient à l'heure d'été, avant de suivre le mouvement. Qu'en sera-t-il cette fois?

par
Christine Talos
La Suisse applique l'alternance de l'heure d'été et de l'heure d'hiver depuis 1981.

La Suisse applique l'alternance de l'heure d'été et de l'heure d'hiver depuis 1981.

Keystone

Le Parlement européen s'est prononcé mardi en faveur d'une suppression du changement d'heure saisonnier dans l'Union européenne (UE) dès 2021. Ce texte devra encore faire l'objet de négociations entre le Parlement et le Conseil représentant les Etats membres. Mais s'il est adopté, chaque pays devra choisir s'il veut rester à l'heure d'hiver ou à l'heure d'été.

Que va faire la Suisse? Selon Jürg Niederhauser, responsable à l'Institut fédéral de métrologie interrogé par «20 Minuten» mercredi, elle va surtout éviter d'être à nouveau un îlot au milieu de l'Europe et donc suivre le mouvement. «En cas de changement, on cherchera à s'accorder avec nos Etats voisins», indique-t-il.

Depuis 1981 en Suisse

Pour rappel, la Suisse applique l'alternance de l'heure d'été et de l'heure d'hiver depuis 1981, soit une année après son entrée en vigueur dans les pays européens qui l'ont adoptée en 1980. Pendant un an, notre pays s’est donc retrouvé avec une heure différente de celle de tous ses voisins. C'est déjà pour ne pas rester un «îlot de temps» que la Suisse avait décidé d'emboîter le pas à l'époque.

Et c'est à nouveau nos voisins qui posent problème aujourd'hui. Il est en effet parfaitement envisageable qu'ils décident de ne pas vivre à la même heure. «Les Etats ont toutefois intérêt à se coordonner», affirme Jürg Niederhauser. Les pourparlers sont en cours. Pour l'instant la France et l'Autriche seraient favorables à l'heure d'hiver, mais l'Allemagne est indécise, selon lui.

Vers un référendum?

L'Europe penche largement pour l'heure d'été. Une consultation lancée dans l'UE par la Commission européenne l'été dernier a montré que 56% des 4,6 millions de votants étaient pour l'heure d'été, contre 36% pour l'heure d'hiver.

Suivant l'heure que le Conseil fédéral choisira d'adopter, le peuple pourrait devoir se prononcer. En effet, le gouvernement peut décider de lui-même d'abolir l'heure d'été s'il opte pour l'heure d'hiver qui est actuellement l'heure «légale». Mais si la Suisse passe à l'heure d'été, cela nécessitera une modification de la loi qui ouvrira la voie à un référendum, explique le responsable.

Préférence pour l'heure d'hiver en Suisse

Et c'est bien parti pour un vote. En effet, la conseillère nationale UDC Yvette Estermann prévient déjà qu'elle s'opposera à l'heure d'été perpétuelle. «J'utiliserais tous les moyens démocratiques pour lutter contre cette décision». Selon elle, les médecins et les chercheurs sur le sommeil mettent en garde contre l'heure d'été définitive. Elle entraînerait des accidents et des troubles de concentration.

Pour le conseiller national socialiste Matthias Aebischer, la priorité est surtout que l'heure choisie soit la même pour tous les pays. Mais s'il devait choisir, il opterait lui aussi pour l'heure d'hiver, ceci pour des raisons d'éducation. «Sinon, les élèves passeraient dans la nuit la récréation en hiver».

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!